Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Christ tenant le Livre et bénissant,médaillon, VIe-début du VIIe...

Christ tenant le Livre et bénissant

Christ tenant le Livre et bénissant,
médaillon, VIe-début du VIIe siècle,
argent en partie doré, décor au repoussé et gravé,
H : 13,5 cm, D : 12,70cm

© RMN Musée du Louvre/ Hervé Lewandowski

Figurer le Christ sur la croix suppose de concilier sa gloire éternelle et sa mort humaine en lien avec sa double nature « vrai Dieu et vrai homme » telle que la pose le concile de Chalcédoine (451). Ce type de représentation est rare dans les premiers siècles de l’art chrétien qui s’attachent surtout à traduire sa victoire sur la mort.
C’est le sens de cette représentation du Christ en médaillon placé, comme l’indiquent les traces d’arrachement en bas et à droite, à l’intersection des bras d’une grande croix.
Ce Christ, jeune et imberbe, aux cheveux courts et bouclés, témoigne du polymorphisme des images du Seigneur dans les premiers siècles où il peut être vu également barbu et les cheveux longs. Représenté de face avec un nimbe orné d’une croix, il se détache en buste sur ce médaillon bordé de grosses bossettes. Vêtu d’une tunique et d’un manteau, il fait de la main droite un geste de bénédiction et tient le livre des Ecritures de la main gauche. Ce Christ bénissant au nœud de la croix apparaît comme le sauveur du monde.
L'étude des cassures a montré que cet ornement s'ajustait au centre d'une croix de 1,49 m conservée au Metropolitan Museum de New York ; en raison de sa taille, il s’agit sans doute d’une croix d’autel plus que de procession.