Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Diane d’Anselme Flamen et ses compagnes

Diane et ses compagnes

Diane d’Anselme Flamen et ses compagnes

© 2011 Musée du Louvre / Antoine Mongodin

Après la mise en place de la statue de Diane, les Bâtiments du Roi entreprirent de faire sculpter pour le parc de Marly une série de figures des compagnes de Diane, les nymphes qui l’accompagnaient dans sa chasse. Quelques-unes prirent effectivement place dans le parc, d’autres furent achevées après la mort de Louis XIV et gagnèrent d’autres lieux. Le Louvre réunit sur la terrasse intermédiaire de la cour Marly Diane et trois de ses compagnes, celles d’Anselme Flamen, de René Frémin et de Simon Mazière, alors qu’au rez-de-chaussée a pris place la compagne de Diane de Poultier.

Ce regroupement ne doit rien à la présence au jardin des Tuileries de sculptures provenant de Marly, mais d’une politique d’acquisition récente : la compagne de Frémin avait été envoyée au parc de Versailles sous la Révolution et est entrée au Louvre en 1884 ; la Compagne de Flamen avait été disposés sur la façade de la Malmaison en 1800 et transmise au Louvre en 1877, mais déposée au château de Versailles en échange de celle de Flamen de 1884 à 1997 ; la compagne de Mazière a été acquise en 1950 et déposée aux Archives nationales de 1951 à 1993. Enfin la Compagne de Poultier a été déposée par la direction du Patrimoine en 2005, alors qu’elle avait été affectée à la ville de Bolbec en 1795.

La réunion dans le même espace permet d’apprécier une grande commande royale au moment où l’art se fait plus dynamique, léger et gracieux, par les artistes de la dernière génération du règne de Louis XIV qui annoncent le style de la Régence.