Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Ensemble d’amulettes : djed, cœur et double plume en cornaline,...

Ensemble d’amulettes

Ensemble d’amulettes : djed, cœur
et double plume en cornaline,
ankh, Bès, lièvre, Isis, oudjat bleu,
oudjat jaune, cœur jaune en
faïence siliceuse ; équerre
et chevet en pierre

© RMN-GP Musée du Louvre / Les frères Chuzeville

Dans la mythologie, l’œil oudjat du dieu Horus (3e rangée en partant du haut),  souligné par le larmier ou tache marquant la joue du faucon, a été arraché par Seth à son neveu Horus au cours d’un violent combat. Une fois rendu à nouveau sain (oudjat en égyptien) par le dieu Thot, il devient un puissant symbole protecteur. Le pilier djed (1re rangée à gauche et 2e rangée à droite) barré par quatre barres parallèles, représente un arbre aux branches coupées. Assimilé à la colonne vertébrale du dieu Osiris, il symbolise la stabilité. Le signe de la vie ankh (2e rangée à l'extrême gauche), qui dérive d'une boucle de sandales, entretient le souffle du défunt. L'équerre rappelle le rituel de l'Ouverture de la Bouche tandis que les plumes se réfèrent au dieu Osiris. Isis (2e rangée à l'extrême droite) et Bès (2e rangée à gauche) veillent sur le défunt tandis que le lièvre (au centre) représente la mobilité. Le chevet (en bas à gauche) évoque le réveil après le sommeil de la mort tandis que le cœur (au milieu en bas et en haut) matérialise cet organe essentiel, siège de la pensée. Glissés entre les bandelettes lors de la momification, ces petits objets ne dépassent pas quelques centimètres de hauteur. Ils favorisent la renaissance du mort et sa survie dans l'au-delà. Ils repoussent aussi les forces maléfiques le menaçant.