Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Fontaine de Daphné

Les coureurs de Marly dans les "salles vertes"

Fontaine de Daphné

© Extrait d’un album « Ancien Marly »

De part et d'autre du pavillon royal, quatre « salles des bois » ou « salles vertes » se composaient d'un bassin central très allongé, cerné de charmilles encadrant des marronniers. Comme le roi y fit mettre des carpes, on les dénomma aussi « bassin des Carpes ». Ils furent d'abord ornés d'iles en plomb coloré portant soit les figures de la Nymphe, ou d'Amphitrite, soit des groupes d'enfants. En 1713, le roi commanda un décor plus homogène, illustrant des épisodes des Métamorphoses d'Ovide. Sur chaque bassin, on mit au centre sur un haut socle décoré une figure en marbre dans l'attitude de la course. Deux couples de « coureurs » semblaient courir en parallèle de chaque côté du pavillon du roi.

Le premier couple retraçait l'histoire d'Atalante et d'Hippomène. Atalante était la copie d'une antique célèbre des collections Mazarin, qui avait été à Marly, dont on avait commandé le marbre au sculpteur Lepautre. Guillaume Ier Coustou lui donna en pendant la statue du jeune Hippomène. L'histoire racontait comment Hippomène avait retardé la course d'Atalante en lançant des pommes d'or que lui avait données Vénus. L'autre couple était formé par la nymphe Daphné échappant aux désirs d'Apollon et obtenant des dieux de se transformer en laurier.