Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>La Flagellation,plaque, atttribué au Pseudo-Monvaerni,fin du XVe...

La Flagellation

La Flagellation,
plaque, atttribué au Pseudo-Monvaerni,
fin du XVe siècle, Limoges,
Email peint sur cuivre,
H. : 18,50cm ; L. : 21,50 cm

© RMN Musée du Louvre / Jean-Gilles Berizzi

L’œuvre fait partie d’une série de douze plaques d’émail peint de Limoges, principalement sur le thème de la Passion, attribuées à un émailleur inconnu de la fin du XVe siècle. Les couleurs sont vives, les formes cernées d’un trait qui dégage la couche inférieure noire et met en valeur le dessin des silhouettes. Les figures dynamiques des bourreaux animent la scène, leurs gestes se répondent de part et d’autre du Christ, lié les mains derrière le dos à une mince colonne à peine visible (écho d’une tradition de vénération des reliques de la colonne de la flagellation) au centre d’une salle éclairée de trois fenêtres hautes.
En dépit du supplice, l’attitude reste digne, le visage nimbé, prolongé par une barbe bifide, est tourné vers la gauche tandis que les genoux ploient en un léger contrapposto vers la droite. La blancheur de ce corps à peine recouvert d’un perizonium se détache avec éclat sur le fond du sol à damier et les murs ornés d’une fresque à motif végétal. La marque des coups et les taches sanglantes bien visibles sur le corps du Christ, peuvent être interprétées dans un sens eucharistique et contribuent à susciter la dévotion de fidèles pour le sang versé pour le salut des hommes.