Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>La Résurrection du Christ,Triptyque, Hans Memling,vers 1490, H....

La Résurrection du Christ

La Résurrection du Christ,
Triptyque, Hans Memling,
vers 1490, H. : 0,62m ; L. : 0,42m

© 2009 Musée du Louvre/ Erich Lessing

Une approche, évidemment non exhaustive, des thèmes liés à la Passion doit ouvrir sur le cycle de la Résurrection tant les deux aspects sont indissociables dans le christianisme.
Ce triptyque de petit format, œuvre de dévotion privée, consacre le panneau central au Christ sortant du tombeau. Memling s’inspire de la Renaissance italienne pour le motif de l’arc triomphal et des guirlandes tenus par des putti qui mettent en scène avec solennité cette victoire sur la mort. Le Christ, vêtu de pourpre, tenant d’une main l’étendard de la résurrection et bénissant de l’autre, émerge d’un sarcophage romain, et non d’un sépulcre taillé dans le roc, choix plus habituel chez Memling qui s’est peut-être ici inspiré d’une œuvre de Dirk Bouts. Alors que l’ange déplace la pierre du tombeau, les soldats sont encore plongés dans le sommeil ou détournent le regard, saisis d’effroi, seul le reflet du miracle apparaît sur le casque de l’un deux. Le moment de la résurrection n’a pas de témoin oculaire et n’est pas décrit dans les Evangiles, mais les saintes femmes que l’on devine sur la route sinueuse à l’arrière-plan vont trouver au matin de Pâques le tombeau vide. Au fond, à gauche, les trois croix sont encore visibles, tandis que la ville de Jérusalem, à droite, baigne dans les douces lueurs d’une aube nouvelle.
Les petites sculptures peintes en grisaille dans les angles : le meurtre d’Abel à gauche, la victoire de Samson sur le lion à droite, mettent en parallèle, à travers ces sujets de l’Ancien Testament, les thèmes du sacrifice et du triomphe sur la mort.