Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>La Sainte Cène du Christ, Prédelle du Retable de la Déploration...

La Sainte Cène du Christ

La Sainte Cène du Christ,
Prédelle du Retable de la Déploration du Christ

© Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Angèle Dequier

Le thème du dernier repas, ou Cène, n’est pas alors un sujet fréquent pour une prédelle en dépit de sa valeur eucharistique qui s’impose pour un retable placé par nature derrière l’autel où a lieu la consécration du pain et du vin. L’originalité est renforcée par l’effet de citation puisque la composition s’inspire de façon sensible de la Cène de Léonard de Vinci, diffusée notamment par la gravure. A l’instar du célèbre modèle, les apôtres ne sont pas autour de la table mais sur un seul côté et groupés assez librement trois par trois. Cependant, la disposition de Léonard de Vinci a été adaptée pour s’intégrer à un espace réduit avec une frontalité affirmée qui réduit l’effet de perspective. La figure centrale du Christ a une attitude plus hiératique et parfaitement symétrique ; les apôtres se détachent de part et d’autre en frise, mais l’artiste reste sensible au jeu de physionomies qui traduit chez chacun la réception des paroles de Jésus annonçant tout à la fois la trahison qui l’attend et l’institution de l’eucharistie. Aux deux extrémités, des figures latérales ferment la composition réunissant treize personnages autour de Jésus. A l’extrême gauche, en effet, le peintre s’est représenté en échanson, vêtu selon le goût du temps ; son regard se dirige vers le spectateur, selon une tradition qui associe quelques éléments profanes à la scène sacrée, peut-être aussi en guise de signature pour une œuvre destinée à l’étranger.