Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Le Christ et la Samaritaine ;Guérison du boiteux,Pyxide, seconde...

Le Christ et la Samaritaine - Guérison du boiteux

Le Christ et la Samaritaine ;
Guérison du boiteux,
Pyxide, seconde moitié du 6e siècle
Méditerranée orientale ?
Ivoire, cuivre
H : 33 cm; D : 11 cm.

© 2013 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau

Le vocabulaire chrétien nomme pyxide (terme qui désigne plus généralement une petite boite cylindrique munie d’un couvercle) la boite destinée à conserver les hosties consacrées. Souvent en ivoire, elles pouvaient être finement sculptées comme c’est le cas ici. À l’époque gothique, un pied et un couvercle surmonté d’une croix en métal doré ont été ajoutés. La scène visible sur cette face correspond à un épisode de l’évangile de Jean (4, 1-30), le Christ et la Samaritaine. Jésus assis près du puits, tient une grande croix et lève la main droite en joignant deux doigts, en signe de bénédiction mais aussi de prise de parole. Il demande à boire à une Samaritaine. Celle-ci, représentée frontalement, la main levée paume ouverte, exprime son étonnement, car les juifs n’ont pas de relation avec les Samaritains. Le thème est hautement symbolique pour un objet renfermant la réserve eucharistique. Le Christ s’affirme dans sa réponse comme source d’eau vive, voie qui conduit à la vie éternelle. La finesse du décor témoigne du développement de l’iconographie chrétienne des Ve et VIe siècles sur différents supports allant des petits objets liturgiques jusqu’aux peintures et mosaïques.