Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Livre des Morts de Nebqed,Nouvel Empire, règned'Aménophis...

Livre des Morts de Nebqed

Livre des Morts de Nebqed,
Nouvel Empire, règne
d'Aménophis III,
1391-1353 av. J.-C.,
papyrus peint ; L. 6,30 m ; H. 31cm

© 2010 Musée du Louvre / G. Poncet

Le papyrus du Livre des Morts de Nebqed illustre deux épisodes de l'enterrement. Le premier montre le cortège qui escorte le défunt vers sa dernière demeure. Deux paires de bœufs, conduites par un homme, hâlent le catafalque placé sur un traîneau à patin. Il est suivi d'un prêtre, identifiable à sa peau de léopard, qui procède à des purifications à l'aide d'un bras encensoir, d'une cassolette d'encens et d'une aiguière. Deux femmes, incarnant les déesses Isis et Nephtys, se dressent aux deux extrémités du catafalque. Celui-ci se compose d'une barque, d'un lit sur lequel est couché le cercueil et d'un dais abritant l'ensemble. D'un côté, la veuve touche avec tendresse le cercueil. Le défilé se poursuit avec un groupe d'hommes qui tire la caisse canope contenant les vases à viscères, également posée sur un traîneau. Un prêtre qui a revêtu le masque d'Anubis, le dieu à tête de chien qui préside à la momification, protège le coffre. Vêtues de robes blanches, des pleureuses se lamentent, bras levés. Enfin des dignitaires, collègues et amis du défunt, ferment la marche.
Le deuxième épisode se déroule devant la porte ouverte de la tombe. En présence de la veuve accroupie et en pleurs, un prêtre exécute les rites de l'Ouverture de la Bouche. Des offrandes alimentaires sont là pour apaiser la faim du mort. Les scènes idéales dépeintes ici garantissent au mort que le rituel des funérailles, prélude à la renaissance, se déroule selon les règles.