Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Page de Coran en écriture bihari,première moitié du XVe...

Page de Coran en écriture bihari

Page de Coran en écriture bihari,
première moitié du XVe siècle,
Inde du Nord, papier,
encres et pigments

© 2007 Musée du Louvre / C. Tabbagh / collections numériques

Des incursions arabes touchent dès le VIIIe l’Inde dont l’islamisation ne débute vraiment qu’à la fin du XIIe, avec la fondation du sultanat de Delhi (1199-1526). Très peu de manuscrits de l’Inde musulmane nous sont parvenus de cette longue période. Une série de corans, le plus ancien daté de 1399, se distingue par un style d’écriture dénommé « bihari », à l’origine encore incertaine (région de Delhi ? Jaunpur ? Bihar ?). Néanmoins, il est sûr que ces corans proviennent des sultanats du nord ; mais si ceux-ci sont régis jusqu’à la fin du XIVe s. sous un pouvoir unique, le sac de Delhi par Tamerlan en 1398 provoque leur éclatement. Les pages de ces livres, quasi exclusivement des corans, se distinguent par une graphie inhabituelle au regard des canons classiques, tels que pratiqués en Irak ou en Iran. Elle témoigne de fusions culturelles dans le creuset religieux. Du reste, ce style disparaît dès l’arrivée des Moghols (1526-1857), qui imposeront des pratiques calligraphiques bien plus orthodoxes.