Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Plaque de fondation,daté 966, Tunisie, Monastir,marbre blanc...

Plaque de fondation

Plaque de fondation,
daté 966, Tunisie, Monastir,
marbre blanc sculpté en relief,
H. 62 cm ; L. 50 cm

© RMN-GP Musée du Louvre / Frank Raux

Cette dalle de marbre, offre dix lignes de texte en belle écriture koufique. Il est question de louanges à Dieu et au Prophète, puis de la fondation d’un édifice à étage, probablement associé au ribat de Monastir. Les ribats sont des sortes de couvents militaires où se regroupaient les volontaires pour le djihâd. On traduit souvent ce terme par « guerre sainte », ce qui en oblitère la dimension théologique, concentrée quant à elle sur l’effort d’interprétation du Coran et relevant donc d’une philosophie qui n’est pas forcément guerrière ou agressive. Le bâtisseur de cet édifice, marchand de fruits, est nommé dans l’inscription ; il a payé la construction de ses deniers, démontrant ainsi son aisance financière et accomplissant par là un acte de piété. En effet, autour du ribat de Monastir sont regroupés plusieurs édifices, dont l’un désigné comme le « ribat des femmes », mais aussi des hôtelleries et des mosquées, qui confirment la réputation religieuse de ce lieu, propice au recueillement mystique. Le mécanisme de donation/mécénat que cette plaque illustre est un moteur majeur des évolutions artistiques et urbanistiques dans le monde musulman.