Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Pupitre à Coran,2ème moitié du XVe siècle,Egypte, noyer,ivoire...

Pupitre à Coran

Pupitre à Coran,
2ème moitié du XVe siècle,
Egypte, noyer,
ivoire et bois précieux

© 2004 Musée du Louvre / Etienne Revault

Les boiseries d’époque mamelouke sont remarquables, en particulier pour leur décor d’incrustations à motifs géométriques. Ce type de pupitre à Coran, pliant et en X, apparaît certainement dans l’Anatolie seljoukide (XIIIe s.). L’exemplaire du Louvre est en bois de noyer incrusté d’ébène, d’ivoire et de nacre. Les piètements dessinent une arcature trilobée. L’ornement principal au centre d’un réseau de polygones formant une étoile, est un blason composite appartenant à un émir. Il comporte les représentations héraldiques des charges de gardien de l’écritoire, de gardien de l’épée et d’échanson. Ce blason se retrouve sur le minbar (chaire à prêcher) de la madrasa de l’émir Jânim al-Bahlawân au Caire (achevée en 1478) indiquant sa probable appartenance au mobilier de cette institution. En ce lieu, le Livre sacré est ainsi posé sur de tels pupitres afin que des personnes spécialement rémunérées à cet effet le psalmodient. Les madrasas (universités de théologie) relèvent pour la plupart de fondations sous régime de biens de mainmorte (les waqfs), qui permettent de perpétuer la mémoire du donateur.