Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Stèle de la dame Tapéret,Xe ou IXe siècle av. J.-C.,bois peint,...

Rê-Horakhty et femme en prière

Stèle de la dame Tapéret,
Xe ou IXe siècle av. J.-C.,
bois peint, H : 31cm ;
L : 29cm ; Pr : 2,60cm

© 2003 Musée du Louvre / C. Décamps

Le dieu solaire Rê est probablement le plus grand dieu du panthéon égyptien. Dieu créateur, il est à l’origine de toute vie. Le jour, il parcourt dans sa barque l’océan céleste, et, la nuit, le monde d’en bas. La vie ne se maintient dans le monde que grâce à son combat nocturne sans cesse renouvelé, mais sans cesse victorieux, contre les forces du chaos symbolisées par le grand serpent Apophis. C’est un de ses aspects qui est figuré sur la stèle présentée ici, celui du soleil à son zénith, Rê-Horakhty, qui l’assimile au dieu faucon maître du ciel, Horakhty, « Horus de l’horizon ». Anthropomorphe, mais avec la tête de faucon d’Horus, coiffée du disque solaire, il a en mains des sceptres ainsi que la croix ansée, ankh, signe de la vie qu’il dispense aux hommes. Sur cette stèle en bois peint datée des XXIIe -XXVe dynasties (850-690 av. J-C.), la dame Taperet est en prière devant le dieu qui l’inonde de ses rayons sous forme de fleurs de lis. Il s’agit d’une stèle funéraire ; de nombreuses stèles de ce type, beaucoup émanant de femmes, ont été retrouvées dans la région thébaine. Elles expriment l’espoir que le défunt puisse « accompagner le soleil dans sa course » et renaître comme lui chaque matin.