Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Stèle funéraire au nom de Amin al-Dindaté 1220, Iran,pierre...

Stèle funéraire au nom de Amin al-Din

Stèle funéraire au nom de Amin al-Din
daté 1220, Iran,
pierre calcaire blanche sculptée en relief,
H. 57cm ; L. 42cm

© 2012 Musée du Louvre / Philippe Ruault


La stèle figure une niche en forme de mihrâb ; elle est encadrée par trois bandeaux épigraphiques en arabe, adoptant chacun un style d’écriture différent. A l’intérieur de la niche, le texte livre le nom du défunt et la date hégirienne correspondant au mois de mars 1220 ; le tympan sous l’arcature est orné de rinceaux de palmettes, les écoinçons au-dessus étant meublés de bossettes à décor tournoyant. Quant aux trois encadrements, ils citent des versets du Coran. La période à laquelle correspond cette stèle est extrêmement troublée : après l’effondrement des Seljoukides, en 1194, l’Iran et l’Asie centrale sont dominés par les rois du Khwârazm. Ces derniers sont balayés à leur tour par la déferlante mongole, qui s’abat en vagues successives des années 1220 à 1258. La richesse de la pièce souligne l’importance des  tombeaux monumentaux et des mausolées dans l’Orient musulman quand le Maghreb les ignore presque, ce qui dénote des attitudes contrastées face aux rituels funéraires.