Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Nouvel atelier de potier d'époque abbasside à Raqqa (Syrie)

par Véronique François, CNRS, Laboratoire d'archéologie médiévale et moderne en Méditerranée, Aix-en-Provence

La découverte en 2010, par des archéologues de la Direction générale des Antiquités et des Musées de Syrie, de nouveaux fours de potiers à Mishlab, dans les faubourgs modernes de la ville de Raqqa dans la Jeziré, au confluent de l’Euphrate et de son affluent le Balikh au nord-est de la Syrie, s’inscrit dans la longue exploration archéologique du site de Raqqa/al-Rafiqa.

En 796, sur décision du calife Harun al-Rachid, Raqqa/al-Rafiqa est devenue la capitale de l'Empire abbasside qui s’étendait de l’Afrique du Nord à l’Asie Centrale, la nouvelle résidence impériale et le siège du gouvernement. De grands travaux y furent entrepris, notamment la construction de palais. Pour répondre aux besoins d’une population toujours plus nombreuse, des ateliers de verriers, de potiers et de métallurgistes se sont implantés dans un faubourg artisanal qui, selon les chroniques arabes, les données archéologiques ainsi que les monnaies, s'est développé dès la fin des années 780. Des fouilles anciennes ont permis d’établir, pour les époques abbasside, fatimide puis ayyoubide, l’existence d’une activité potière très intense — un grand nombre de fours de potiers, des dépotoirs ainsi qu’une importante quantité de céramiques ont été trouvés dans une vaste zone artisanale à l’est de la ville  ainsi qu'à l’intérieur de l’enceinte d’al-Rafiqa.

La mise au jour, en 2010, au sud de Tell Abou Ali, de nouveaux fours et de dépotoirs d'atelier composés de biscuits, de surcuits et de pièces achevées ainsi que d'outils d’enfournement, constitue un apport nouveau sur l'artisanat de la terre à Raqqa. Dans cet atelier, les potiers fabriquaient, de la fin du VIIIe siècle au troisième quart du IXe siècle, une large gamme de céramique commune et de vaisselle glaçurée, des productions proches de celles réalisées dans d'autres ateliers du Califat abbasside tels qu’al-Hira, Basra, Siraf et Suse. Ces fours et ce matériel, étudiés en mars 2011 en collaboration avec Ibrahim Shaddoud (archéologue à la DGAMS), seront présentés dans cette conférence.

 

Véronique François est archéologue, spécialisée dans l’étude des céramiques produites et commercialisées dans l’Orient chrétien et musulman du IXe au XIXe siècle. Ses travaux portent sur du matériel découvert en Grèce, à Chypre, en Turquie, en Égypte, au Liban et en Syrie. Directeur de recherche au CNRS, au Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en Méditerranée à Aix-en-Provence, elle a été chercheur à l’Institut Français d’Études Anatoliennes à Istanbul et à l’Institut Français du Proche-Orient à Damas. Ses recherches s’articulent autour de thèmes relatifs à la fabrication, au commerce et  à l’usage des ustensiles de terre en Méditerranée orientale, sur la longue durée.
 

Parmi ses publications :

La céramique médiévale à Alexandrie. Contribution à l'histoire économique de la ville, Études Alexandrines, 2, IFAO-Le Caire, 1999.

Céramiques de la citadelle de Damas. Époques mamelouke et ottomane, Édition numérique sur CD, Aix-en-Provence, 2008.

 « Jarres, terrailles, faïences et porcelaines dans l’Empire ottoman (XVIIIe-XIXe siècles) », Turcica, 40, 2008, p. 81-120.

« Cuisine et pots de terre à Byzance », Bulletin de Correspondance Hellénique, 134 .1, 2010, p. 317-382.

Avec L. Vallauri, « Famagouste : indices d’une production de vaisselle à l’époque vénitienne », Cahiers du Centre d’Études Chypriotes, 40, 2010, p. 295-310.

Avec A. Ersoy, « Fragments d’histoire : la vaisselle de terre dans une maison de Smyrne au XVIIIe siècle », Bulletin de Correspondance Hellénique, 135.1, 2011, p. 377-419.

 

 

Cycle(s) : Actualité de la recherche archéologique, 2013-2014

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre

Accès
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel.
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h.
 
Entrée libre dans la mesure des places disponibles

Programme

Conférences de l’Actualité de la recherche archéologique

20 conférences en entrée libre : programme feuilletable en ligne

Cliquez ici