Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Aiguière au nom du sultan al-Malik al-Nasir Salah al-Din Yusuf

Œuvre Aiguière au nom du sultan al-Malik al-Nasir Salah al-Din Yusuf

Département des Arts de l'Islam : 1000-1250 : Recomposition politique et naissance des sultanats

Aiguière au nom du sultan al-Malik al-Nasir Salah al-Din Yusuf

© 2010 Musée du Louvre / Hughes Dubois

Arts de l'Islam
1000-1250 : Recomposition politique et naissance des sultanats

Cette aiguière est l’un des rares objets conservés attestant une production de métaux à Damas, à l’époque ayyubide (1171-1260). Elle est en outre précisément datée et signée par son décorateur et très représentative de la production des métaux à décor incrusté.

Ce type d’aiguière à panse bulbeuse lisse ou facettée est une des formes en vogue au 13e siècle et faisait souvent paire avec un bassin. Sur l’épaule, une grande inscription, en caractères cursifs à hautes hampes verticales, nomme son destinataire, Salah al-Din Yusuf (1237-1260), dernier sultan ayyubide d’Alep. Le nom de ce souverain apparait sur un autre objet de métal du musée du Louvre, le vase Barberini (OA 4090).

Le décor abandonne les scènes narratives, très présentes sur les métaux d’époque ayyubide, pour un décor plus sobre de frises d’animaux passant, de bandes d’inscriptions kufiques décoratives et d’arabesques végétales, dont le réseau dense contraste avec des zones laissées nues. Ce décor contrasté est obtenu par l’incrustation de petites plaques et de fils d’argent, fixés par martelage sur l’objet en alliage cuivreux.

L’artiste a apposé sa signature sur le col de l’objet ; il se désigne comme « al-mawsili », c'est-à-dire originaire de Mossoul, en Irak du Nord, où s’était d’abord épanoui l’art du métal incrusté dans le deuxième quart du 13e siècle. De nombreux artistes de Mossoul semblent avoir ensuite émigré vers le domaine ayyubide en Syrie et en Egypte, comme l’atteste la signature de cette aiguière qui précise que cet objet a été fabriqué à Damas.

Le Louvre conserve par ailleurs un bassin signé par le fils de ce décorateur, daté de 1285 et réalisé au Caire (OA 6316).

Inscriptions :
Sur la panse : « Gloire à notre maître le sultan al-Malik al-Nasir, le savant, le juste, le champion de la foi, Salah al-dunya wa’l-din Abu’l-Muzaffar Yusuf, fils d’al-Malik al-‘Aziz Muhammad, fils de Ghazi ! ».
Sur le col : « Gravure (naqasha) de Husayn fils de Muhammad al-Mawsili à Damas la bien gardée en l'an 657 ».

Bibliographie

. Auld S., “Cross-currents and Coincidences : a Perspective on Ayyubid Metalwork”. In : Hillenbrand R.(ed.) et Auld S. (ed.), Ayyubid Jerusalem : the Holy City in Context 1187-1250, Londres, 2009, p. 69.
. Makariou S. (éd.), L’Orient de Saladin. L’art des Ayyoubides, Cat. exp. Paris, Institut du Monde Arabe, 2001, n° 123, p. 147.
. Roux J.-P. (éd.), Arts de l'Islam des origines à 1700 dans les collections publiques françaises, Cat. exp. Paris, Orangerie des Tuileries, 1971, n° 152, p.104.

Cartel

  • Aiguière au nom du sultan al-Malik al-Nasir Salah al-Din Yusuf

    1258-1259

    Syrie, Damas

  • Alliage cuivreux martelé, décor repoussé, gravé, incrusté d'argent et de pâte noire

    H. 33,4 cm ; D. max. 24,6 cm

  • Legs Delort de Gléon, 1914

    OA 7428

  • Arts de l'Islam

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet