Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Aiguière en agate

Aiguière en agate

© 2001 RMN / Jean-Gilles Berizzi

Objets d'art
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Cette aiguière est entrée dans la collection de Louis XIV entre 1681 et 1684. La monture a cependant été vraisemblablement réalisée vers 1640 par Jean Vangrol, orfèvre d'origine flamande établi à Paris. Cette œuvre est caractéristique des créations parisiennes entrées dans la collection royale de gemmes et réalisées dans les années 1640-1650. Si le lapidaire demeure anonyme, la monture de Vangrol en or émaillé révèle le savoir-faire des orfèvres parisiens du XVIIe siècle.

La pierre

L'aiguière ovoïde est formée de six éléments en agate à dominante jaune : un col, une coupe renversée, une deuxième coupe munie d'un petit pied mouluré, une boule formant balustre, un petit anneau et une troisième petite coupe servant de pied, assujettie vers 1941 pour remplacer le pied d'origine peut-être disparu en 1830. Les deux coupes formant la panse ovoïde sont ornées de gravures dues au mystérieux maître signant WFS, auteur aussi de gravures de même inspiration ornant le vase en cristal de roche MR 321.

Le décor gravé

Le décor gravé dans l'agate est organisé en deux registres. Il est composé de marines habituellement réservées au cristal de roche. Au registre supérieur sont représentés un édifice circulaire sur un rocher, un dauphin énorme, un monstre gardant un collier de la Toison d'or et un grand voilier. Au registre inférieur, on peut voir une sirène s'apprêtant à remettre une palme et une couronne à une autre qui souffle dans une trompe, deux dauphins dont le second est chevauché par l'Amour et quatre grandes palmettes formées de feuilles déchiquetées et de graines de même style que les feuilles de la monture, ce qui prouve que ce décor gravé est contemporain du décor orfévré. L'identité du graveur-lapidaire demeure inconnue. Il a signé du monogramme WFS et est peut-être flamand comme l'orfèvre Jean Vangrol ou germanique.

La monture en or émaillé

Cette aiguière se trouvait en 1644 dans le stock de l'orfèvre Jean Vangrol, après la mort de celui-ci. La monture est chargée de rubis. De petites feuilles découpées à extrémités pointues se détachent en émail noir sur fond blanc. L'anse est surmontée par un buste de femme muni d'ailes en émail orangé translucide. La base originelle était ornée de rubis, la base actuelle, tardive, est en argent doré. Cette œuvre est caractéristique des œuvres réalisées par les successeurs ou les suiveurs de Pierre Delabarre dans les années 1640-1650. Ces œuvres à monture d'or dont la couleur prédominante est le blanc (base d'émail sur laquelle on peut peindre) sont ornées de cosses de pois et d'ornements végétaux plus répétitifs que chez Delabarre. La présence de rubis rappelle également le style de ce dernier.

Bibliographie

Alcouffe D., Les Gemmes de la Couronne, Paris, RMN, 2001, p.396-398.
Bimbenet-Privat M., Les Orfèvres et l'orfèvrerie parisienne de Paris au XVIIe siècle, Paris, Commission historique de la ville de Paris, 2002, t.1 p.526 et t.2 p.454-457.

Cartel

  • Aiguière en agate

    Vers 1640

    Paris

  • Monture en or émaillé : Jean Vangrol, Paris, vers 1640Base en argent doré moderne

    H. : 34 cm. ; L. : 12,20 cm. ; D. : 10,50 cm.

  • Entrée dans la collection de Louis XIV entre 1681 et 1684Chambre de Marie-Antoinette à Versailles. Envoyée au palais des Tuileries, puis au palais de Saint-Cloud au XIXe siècle

    OA 40

  • Objets d'art

    Aile Denon
    1er étage
    Galerie d'Apollon
    Salle 66

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Signé sur le registre intermédiaire de la panse, dans les vagues, à droite de la sirène musicienne : WFS[sculpsit]Etiquette manuscrite au revers de la base : T6316.