Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Aiguière en cristal de roche

Œuvre Aiguière en cristal de roche

Département des Objets d'art : Renaissance

Aiguière en cristal de roche

© 2000 RMN / Jean-Gilles Berizzi

Objets d'art
Renaissance

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Les artistes du XVIe siècle français ont su compléter des vases en pierres dures anciens mais ils ont également exécuté des vases entiers comme le révèle la grande aiguière en cristal de roche et en argent doré du Louvre. Cette œuvre se trouvait en 1689 dans les collections du Dauphin Louis de France (1661-1711), grand amateur de pierres dures comme son père le roi Louis XIV (1638-1715).

La pierre

L'aiguière est composée de deux parties circulaires en cristal de roche : un couvercle et une coupe. Le couvercle, souligné par deux moulures arrondies, est taillé de dix godrons. La coupe est ornée de douze godrons identiques, tors, saillants, longés par un bord plat et séparés par une pointe de dard en relief. La coupe est en outre surmontée d'une collerette gravée de denticules, motifs récurrents dans l'orfèvrerie parisienne au XVIe siècle, par exemple sur l'encensoir et la navette à encens du Trésor de l'ordre du Saint-Esprit également conservés au Louvre. Le Museo degli Argenti conserve un autre vase rond du même atelier très proche de celui-ci, dont la partie supérieure, non polie, était aussi destinée à être dissimulée.

La monture

La monture joue un rôle capital puisqu'elle transforme la coupe en aiguière. Elle a la forme d'un cylindre en argent doré, repoussé et émaillé. Sur le ciel émaillé de bleu et les flots émaillés en vert et ocre, se détachent trois enfants jouant l'un du triangle, l'autre de la lyre et le troisième des cymbales, et chevauchant chacun un dauphin. Au sommet, l'horizon est formé de roseaux entre lesquels évoluent sept oiseaux aquatiques. Ce cylindre est surmonté d'une collerette ornée de denticules en émail bleu assortis à ceux du vase en cristal. Le bec est fait d'un dauphin supporté par un satyre et l'anse est ornée d'un tore de laurier et de piastres encadrées par des cuirs en émail bleu. La base est ceinte de godrons bordés d'émail bleu. Le couvercle, couronné par un bouquet de fleurs et de fruits, est entouré de quatre-feuilles séparés par un ruban. Tous ces ornements sont emblématiques du répertoire décoratif du XVIe siècle.

L'activité des cristalliers parisiens au XVIe siècle

Les cristalliers parisiens avaient un grand talent au XVIe siècle. L'atelier d'où est sortie cette aiguière avait l'habitude de composer des vases à godrons tors et d'en faire des aiguières en surélevant une coupe en cristal de roche à l'aide d'un col d'orfèvrerie et en accolant à celui-ci un bec et une anse formés par des figures. C'est le cas également de trois petites aiguières du Dauphin conservées au Prado (Madrid).

Bibliographie

Alcouffe D., Les Gemmes de la Couronne, Paris, RMN, 2001, p.155-157.

Cartel

  • Aiguière en cristal de roche

    Milieu du XVIe siècle

    Paris

  • Monture en argent doré et émaillé

    H. : 24,50 cm. ; L. : 15,50 cm.

  • Ancienne collection du Dauphin, fils de Louis XIVEnvoyée au palais de Compiègne, puis à celui de Saint-Cloud au XIXe siècle

    OA 36

  • Objets d'art

    Aile Denon
    1er étage
    Galerie d'Apollon
    Salle 66

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Numéro gravé sous le bord de la base : 170 (numéro de l'inventaire de 1791) ; Numéro manuscrit effacé : 2402.