Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Aiguière : Le Passage de la mer Rouge

Œuvre Aiguière : Le Passage de la mer Rouge

Département des Objets d'art : Renaissance

Aiguière : Le Passage de la mer Rouge

© Musée du Louvre / Objets d'Art

Objets d'art
Renaissance

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Pierre Reymond (mort en 1584) a produit un nombre considérable d’œuvres en émail peint. Parmi les objets sortis de son atelier, on compte de nombreuses pièces de vaisselle émaillée. L’aiguière du Louvre est ornée d’une frise représentant le passage de la mer Rouge tiré de l’Exode. Elle est emblématique des œuvres de l’atelier de Pierre Reymond et du goût d’une clientèle proche de la Cour qui collectionnait ce type d’objet plus qu’elle ne s’en servait.

Une aiguière en émail peint

L’aiguière reprend certaines formes antiques, très élancée, elle est portée par un piédouche et composée d’un corps ovoïde terminé par un col et un bec très étirés. Les aiguières servaient à verser de l’eau à l’occasion de cérémonies liturgiques ou des liquides divers dans le domaine civil. Les aiguières sont en général associées à des plats à ombilic qui permettent de les maintenir en place au centre du dit plat. Cette aiguière ci a été associée au plat ovale dépourvu d’ombilic (OA 973 B) et représentant Abraham et le roi de Sodome. Si l’association est cohérente quant à la date et au sujet biblique sur les deux objets, il est étonnant que le plat ne soit pas doté d’un ombilic. Cette association n’est donc peut être pas d’origine. Parmi les pièces de vaisselle émaillée connues, il existe de nombreuses aiguières que l’on trouvait sur les dressoirs comme pièce décorative.

Un sujet biblique

La panse de l’aiguière est ornée d’une frise en grisaille représentant la destruction des armées de pharaon englouties par la mer Rouge après le passage des Israélites. Cet épisode est tiré de l’Exode (XIII) et est inspiré d’une vignette du Maître ISB datée de 1539 et conservée au cabinet des estampes de la Bibliothèque Nationale de France. Les sujets bibliques se retrouvent sur plusieurs pièces de vaisselle émaillée de Pierre Reymond. Cette iconographie biblique est complétée par une scène bachique située sur l’épaule. On y voit une bacchanale avec neuf satyres accompagnant Silène porté par un âne et soutenu par deux satyres. Ce cortège est inspiré de Jacques Androuet du Cerceau. Le pied est orné de deux groupes de satyres accostés à un vase devant une guirlande de fruits rehaussés de vert et de rouge avec quatre masques.

La production de Pierre Reymond

Pierre Reymond a laissé un nombre important d’objets de vaisselle émaillée. Les décors sont très différents d’une pièce à l’autre ce qui laisse supposer l’existence d’un véritable atelier. Outre les différences de mains et de thèmes, on constate la répétition de motifs décoratifs qui confirme que Reymond avait sous ses ordres plusieurs artisans. Les pièces attribuées à Pierre Reymond sont réparties sur quarante ans, entre 1537 et 1578. Les nombreuses pièces de vaisselle émaillée produites par Reymond ou par ses contemporains étaient acquises semble-t-il afin de constituer des collections par une clientèle proche de la Cour.

Bibliographie

- BARATTE, S., Les Emaux peints de Limoges, Paris, RMN, 2000, p 204.

Cartel

  • Pierre REYMOND

    Aiguière : Le Passage de la mer Rouge

    troisième quart du XVIe siècle

    Limoges

  • Émail peint sur cuivre

    H. : 29,50 cm. ; D. : 12,10 cm.

  • Don Charles Sauvageot, 1856

    OA 973 a

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Galerie de Scipion
    Salle 20
    Vitrine 3

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Inscriptions : PR en rouge sur le terrain derrière le char ; EXODE XIII PHARAO.