Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Alexandre à la lance

Œuvre Alexandre à la lance

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art hellénistique (du IIIe au Ier siècle av. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Alexandre

© 1989 RMN / Pierre et Maurice Chuzeville

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art hellénistique (du IIIe au Ier siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Cette statuette est l'écho d'un portrait d'Alexandre le Grand réalisé vers 330 avant J.-C. par Lysippe, portraitiste officiel à la cour de Macédoine. Alexandre est représenté en conquérant, la main gauche serrée sur une lance, tandis que la droite tenait une épée. Il portait une coiffe, ajoutée par rapport au type statuaire, qui, associée à la nudité héroïque, évoquait probablement le culte divin qui lui fut rendu après sa mort (323 av. J.-C.), en particulier en Egypte sous le règne des Lagides.

Un portrait d'Alexandre le Grand

Cette statuette de bronze reproduit l'un des nombreux portraits d'Alexandre le Grand réalisé par Lysippe de Sicyone, portraitiste officiel à la cour de Macédoine. La tradition littéraire rapporte que le souverain n'avait autorisé que trois artistes à le représenter : le peintre Apelle, le graveur Pyrgotélès et Lysippe. En dépit de la corrosion du métal, Alexandre est reconnaissable aux traits du visage et à l'agencement si particulier de la chevelure léonine, dont les mèches retombent sur le front en anastolé. Une petite mortaise située au sommet de la tête permet, en se fondant sur le témoignage d'une peinture d'Antinoupolis du IIe siècle de notre ère, de restituer une couronne de type égyptien. Associée à la nudité héroïque du souverain, cette coiffe évoquait sans doute le culte divin qui lui est rendu après sa mort (en 323 avant J.-C.), principalement en Egypte sous le règne de Ptolémée Ier Sôter, le premier des rois lagides.

Réplique de l'Alexandre à la lance

La statuette pourrait être l'écho à échelle réduite de l'Alexandre à la lance  créé par Lysippe vers 330 avant J.-C. et cité par Plutarque dans les Moralia 360 d. Le souverain est en effet représenté en conquérant, la main gauche prenant appui sur une lance - aujourd'hui perdue -, la droite serrée sur le pommeau d'une épée - également disparue -. La figurine, presque contemporaine de son modèle, a été fabriquée dans les dernières années du IVe siècle avant J.-C. Les textes sont extrêmement vagues quant à la localisation de l'original. Pour certains, le portrait d'Alexandre aurait été exécuté à Ephèse, car c'est en cet endroit, dans le temple d'Artémis, que le roi a dédié sa lance au lendemain de la victoire du Granique ; là se trouvait aussi, selon Pline l'Ancien (Histoire naturelle XXXV, 92), l'Alexandre au foudre  d'Apelle. Pour d'autres en revanche, l'oeuvre de Lysippe prenait place à Alexandrie, la cité fondée par Alexandre en 332 avant J.-C. Le petit bronze conforterait cette hypothèse par sa provenance et la présence de la coiffe égyptienne.

L'art de Lysippe

La silhouette très allongée du personnage et la tête aux proportions volontairement réduites participent du canon élancé que Lysippe invente dans la seconde moitié du IVe siècle avant J.-C. La hauteur de la tête est comprise huit fois dans la hauteur du corps : le sculpteur rompt ainsi avec la tradition classique du canon de Polyclète, plus court, puisque la tête n'entrait que sept fois dans le corps. La figurine traduit également le souci du bronzier d'inscrire le corps humain dans un espace tridimensionnel. La composition est ouverte grâce à l'orientation de la tête vers la droite et au bras gauche tendu sur le côté. De plus, Lysippe adopte une pondération qui dépasse le contrapposto élaboré par Polyclète vers le milieu du Ve siècle avant J.-C. : la tension qui anime les jambes, la légère rotation du genou droit et l'esquisse d'un pas proche de la réalité saisissent la figure dans un mouvement instantané.

Bibliographie

- ROLLEY C., La sculpture grecque, II. La période classique, Paris, 1999, p. 352-354, fig. 364.

- THOMAS R., Griechische Bronzestatuetten, 1992, p. 112-114, 181, fig. 108.

Cartel

  • Alexandre

    Fin du IVe siècle avant J.-C.

    Basse Egypte

  • Bronze

    H. : 16,50 cm.

  • Acquisition 1852

    Br 370

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Salle d'art grec classique et hellénistique
    Salle 12

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet