Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Allée de sphinx

Œuvre Allée de sphinx

Département des Antiquités égyptiennes : Croyances religieuses et funéraires

Six des sphinx qui bordaient l'allée menant au Sérapéum de Saqqara

© 1997 Musée du Louvre / Christian Larrieu

Antiquités égyptiennes
Croyances religieuses et funéraires

Auteur(s) :
Élisabeth David

A Saqqara, plusieurs centaines de sphinx semblables à ceux-ci bordaient autrefois l'allée qui conduisait au temple, aujourd'hui disparu, de Sérapis (Sérapéum). Ce sanctuaire, important lieu de pèlerinage à la fin de l'Antiquité, était alors très célèbre. Il est aujourd'hui réduit à sa partie souterraine : le cimetière des taureaux Apis commencé pendant le règne de Ramsès II. L'emplacement du temple a été révélé par Mariette à l'issue du déblaiement de l'allée, sphinx après sphinx.

Si ce n'est toi, c'est donc ton frère : un jeu de piste géant

En 1850, fraîchement débarqué en Egypte, Mariette remarque en différents endroits (magasins d'antiquités, collections particulières) des sphinx de la même série, visiblement originaires du même monument. C'est en visitant Saqqara, raconte-t-il, qu'il a une intuition : sur le sable du plateau désertique, il rencontre encore des lions à tête humaine, tous d'un même modèle qu'il a déjà observé. Il pense alors à un texte de Strabon, qui décrit les abords du temple de Sérapis, le Sérapéum, comme très sujets à l'ensablement. Il décide de dégager l'allée et découvre alors qu'elle est jalonnée de sphinx tous les six mètres environ, jusqu'à l'entrée du monument... C'est le début de sa fructueuse carrière de fouilleur.

Pharaoniques tardifs ou ptolémaïques précoces ?

Les allées processionnelles bordées de sphinx existent depuis le Nouvel Empire. Rien n'indique la date précise de ceux du Sérapéum : ils n'ont pas d'inscription de dédicace ; ils portent bien les traces de nombreux graffiti grecs, mais qui ont pu être gravés par des pèlerins de n'importe quelle époque. Par analogie avec la grande allée de sphinx qui précède le temple de Louxor, bien datée par la présence de cartouches royaux, les sphinx du Sérapéum sont généralement attribués à Nectanébo Ier (30e dynastie). Cette datation est depuis peu mise en doute : les sphinx pourraient être en réalité du règne de Ptolémée Ier ou de Ptolémée II, 70 à 80 ans plus tard. La forme du visage du roi, le traitement des sourcils et des yeux, l'absence d'inscription militeraient en ce sens, selon certains chercheurs. Ils ajoutent même que le culte de Sérapis, créé à Alexandrie par Ptolémée Ier, s'est superposé au très ancien culte d'Apis, et a suscité de grands travaux sous le règne de son successeur Ptolémée II.
Ces deux premiers rois de la dynastie grecque, à l'origine d'un agrandissement du temple de Sérapis, auraient aussi pu créer l'allée de sphinx qui y menait.

Cartel

  • Six des sphinx qui bordaient l'allée menant au Sérapéum de Saqqara

    IVe ou IIIe siècle avant J.-C. (début époque ptolémaïque)

  • calcaire

  • N 391

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Le parvis du temple
    Salle 11

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet