Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Allégorie trinitaire

Œuvre Allégorie trinitaire

Département des Peintures : Peinture flamande

Le Sacrifice de Jésus-Christ, fils de Dieu, rassemblant et protégeant l'humanité

© 2005 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Peintures
Peinture flamande

Auteur(s) :
Guillaume Kazerouni

L'intention religieuse du tableau est précisée par les nombreuses inscriptions donnant des citations des Evangiles de saint Jean et de saint Mathieu. Iconographie rare et complexe, à mettre en relation avec le poème d'Alardus Aemstelredamus, Gallina, publié à Anvers vers 1528 et jouant sur le thème de l'Eglise comparée à une poule protégeant ses petits.

Une provenance française

Cette ambitieuse composition de Frans Floris provient de l'église Saint-Sulpice à Paris où elle est attestée dès le XVIIIe siècle. Saisi à la Révolution, le tableau est concédé par l'Etat à l'église de La Courneuve. Il finit par rejoindre les collections du Louvre en 1977. La présence ancienne de ce tableau en France illustre un goût prononcé pour cette peinture monumentale et lisse pratiquée dans les Flandres durant la seconde moitié du XVIe siècle et qui a exercé une influence considérable sur les artistes français.

Un message complexe

Dans une structure pyramidale, est représentée une foule de gens agenouillés devant le Christ crucifié surmonté de la colombe du Saint-Esprit et de Dieu le Père. Cette Trinité forme une grande verticale au centre du tableau, autour de laquelle s'articulent les autres figures. De nombreuses citations tirées des Evangiles de Jean et de Matthieu sont placées autour des personnages, notamment sur les immenses ailes d'une poule, qui protégent les fidèles. Au premier plan, Saint Jean-Baptiste introduit le spectateur dans l'oeuvre en montrant le Christ. Il tient un phylactère sur lequel on peut lire : "Voici l'agneau de Dieu". La poule aux côtés du Baptiste, entourée de ses poussins et placée dans le même axe que la Trinité, symbolise le rôle protecteur et rassembleur du Christ. Ce dernier, représenté une seconde fois dans le paysage à gauche, marchant vers la ville, tient une inscription qui renvoie à cette image : "Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu !" (Matthieu, 23-37). Par opposition à la percée lumineuse de gauche, une zone sombre à droite montre le mauvais chemin suivi par les fidèles, encouragés par un pape qui pourrait être Paul III ou Clément VII. C'est ici une mise en garde contre l'encouragement par Rome d'une piété plus individuelle et critique. La présence de sarments de vigne se réfère au sacrifice du Christ et à l'Eucharistie.

Question de style

L'oeuvre, élaborée et complexe, contient une gamme colorée toute en nuances. Les couleurs chaudes dominent et baignent dans une douce lumière dorée qui renforce le sens et l'impact sacrés de l'image. Floris, ayant séjourné à Rome de 1541 à 1547, est considéré parmi les peintres du Nord comme l'un des meilleurs représentants du romanisme. Il donne à voir toute sa maîtrise de l'art italien dont il offre une interprétation flamande d'une grande originalité. Il développe un style héroïque et monumental issu de ses contacts avec l'art de Michel-Ange, de Salviati ou de Zuccari. L'Allégorie du Louvre, oeuvre de maturité, constitue une parfaite synthèse des recherches du peintre, dont les constructions robustes et compactes, ainsi qu'une certaine virtuosité dans l'exécution, annoncent les oeuvres de Rubens.

Cartel

  • Frans FLORIS (Anvers, 1516 - Anvers, 1570)

    Le Sacrifice de Jésus-Christ, fils de Dieu, rassemblant et protégeant l'humanité

    1562

  • H. : 1,65 m. ; L. : 2,30 m.

  • Ancienne collection Victor-Amédée de Carignan (1690 - 1741), Paris ; saisi à la Révolution à l'église Saint-Sulpice, à Paris et concédé à l'église de La Courneuve de 1821 à 1977

    INV. 20746

  • Peintures

    Aile Richelieu
    2e étage
    Pays-Bas, XVIe siècle
    Salle 11

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Signé et daté en bas à gauche : FFF 1562