Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Amphore à figures noires : danseuse aux crotales

Œuvre Amphore à figures noires : danseuse aux crotales

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Amphore

© 1997 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Créé vers 470 av. J.-C., ce vase reprend la forme et l'agencement décoratif des amphores attiques à figures rouges du début du Ve siècle av. J.-C. Il conserve cependant la technique des figures noires, ainsi que le schéma archaïque de la course agenouillée, habilement adapté ici au pas de la danseuse qui tourbillonne au rythme des crotales. Par le jeu des lignes et des courbes animant le drapé, le peintre étrusque a su traduire la vivacité du mouvement et créer l'illusion de l'espace.

L'attachement aux conventions archaïques

Cette amphore à figures noires est ornée sur la face principale d'une figure de femme dansant au rythme des crotales, et sur la face secondaire, d'une figure de bouc. Le peintre s'est attardé dans des solutions anciennes héritées de l'art grec du VIe siècle av. J.-C. Il a conservé la technique de la figure noire, remplacée à Athènes par la technique des figures rouges, dès 530 av. J.-C., de même que le schéma de la course agenouillée. La représentation du corps reste encore tributaire de la formule archaïque qui juxtapose une tête de profil sur un buste de face, avec des jambes également de profil. Le vêtement est traité lui aussi de façon archaïsante : le mantelet est semblable à celui que portent certaines figures du VIe siècle, mais les plis sont notés à la manière du rabat du péplos, dont la mode se répand à partir de 480 av. J.-C.

Les modèles attiques de l'époque, comme source d'inspiration

Datant de la fin de l'époque archaïque, vers 470 av. J.-C., cette amphore tend cependant à s'émanciper des conventions du VIe siècle en s'inspirant des vases attiques à figures rouges produits au début du Ve siècle av. J.-C. Le peintre a emprunté la forme et la syntaxe décorative de ce vase aux modèles athéniens, alors abondamment importés en Étrurie. Cette influence se manifeste notamment dans la volonté de rendre l'espace, souci étranger au schéma archaïque, qui est de fait fortement assoupli. Tandis que le visage et les jambes sont présentés de profil, le buste décrit une légère torsion, suggérée par l'inclinaison prononcée de la ligne des épaules, ajoutant à la superposition des plans et à l'effacement du vêtement derrière la jambe fléchie pour donner une impression de profondeur. Le peintre a cherché également à traduire le mouvement de la danseuse en animant le drapé de lignes obliques et en rythmant le tracé des plis par les courbes du corps.

Une production d'un peintre de Vulci

Le décor de la face principale du vase a donné son nom au peintre auquel il est attribué : le "Peintre de la danseuse aux crotales". Celui-ci a vraisemblablement été formé à l'école du peintre de Micali, actif à Vulci à la charnière des VIe et Ve siècles av. J.-C. La forme et la syntaxe décorative de l'amphore, de même que certaines particularités du dessin, sont déjà présentes dans la production plus récente de l'artiste.

Bibliographie

Gaultier Françoise, "Le Peintre de la danseuse aux crotales. Recherches sur les ateliers de céramique de Vulci dans la première moitié du Ve siècle av. J.-C.", in Mélanges des Écoles françaises de Rome et d'Athènes, 1987, 99, 1, pp. 63-93.
Gaultier Françoise, Corpus vasorum antiquorum, fascicule 26, musée du Louvre, fascicule 39, France, Paris, 2003, pp. 59-63.

Cartel

  • Peintre de la danseuse aux crotales

    Amphore

    Vers 470 avant J.-C.

    Production : Vulci ?

  • Terre cuite

    H.: 41 cm. ; D.: 26 cm.

  • Acquisition, 1858

    E 755

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Etrurie II
    Salle 19
    Vitrine 1

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet