Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Amulette en forme de papyrus de Paser

Œuvre Amulette en forme de papyrus de Paser

Département des Antiquités égyptiennes : Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Amulettes au nom du vizir Paser

© Musée du Louvre/C. Décamps

Antiquités égyptiennes
Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

Auteur(s) :
Patricia Rigault

Cette amulette ouadj représente une petite colonne en forme de papyrus. D'une grande qualité d'exécution, elle a été réalisée en amazonite, une pierre dont la couleur bleu vert se rapproche de la turquoise. Elle est sertie d'or en plusieurs endroits, notamment au niveau des folioles à la base du fût et de l'ombelle. Les détails ont par ailleurs été soigneusement gravés. Elle appartenait au vizir Paser, un des personnages les plus importants du règne de Ramsès II.

Les amulettes, des bijoux utiles

La popularité des amulettes, apparues très tôt dans la parure des anciens Égyptiens, n'a cessé de croître avec le temps. Leur raison d'être était d'assurer à leur porteur une protection magique tant dans la vie terrestre que dans l'au-delà. Les amulettes destinées aux défunts étaient confectionnées selon des critères précis mentionnés dans les textes funéraires. Leur efficacité tenait d'ailleurs autant à leur forme qu'à leur couleur, à leur matériau et au texte dont elles étaient éventuellement le support. Lorsque la place le permettait, ce texte explicatif était accompagné de précisions concernant les noms et titres du défunt bénéficiaire. Ici il s'agit du haut fonctionnaire Paser dont le nom s'accompagne des titres de Vizir et Chef de la ville.

Les vertus de la colonnette ouadj

Cette amulette occupe une place importante dans la panoplie funéraire. Symbole de végétation nouvelle, de renouveau, elle est bien sûr liée à l'idée de la résurrection. On trouve dans le , aux chapitres 159 et 160, des prescriptions concernant le choix du matériau, le feldspath vert ou pierre d'amazone. Sur la colonnette ouadj de Paser, on peut lire une partie du chapitre 160 inscrite en colonnes. Celui-ci insiste notamment sur l'intégrité et la préservation du corps du défunt.

Le vizir Paser

Paser était un personnage éminent de la 19e dynastie. Fils d'un grand prêtre d'Amon, il débuta sa carrière de haut fonctionnaire à la cour du pharaon Séthi Ier, père de Ramsès II. Il exerça notamment les importantes charges de Directeur des chambellans et de Grand Prêtre de la déesse Ouret-Hékaou. Il accéda par la suite à la non moins importante fonction de vizir de Haute-Égypte, fonction qu'il continua d'exercer pendant une grande partie du règne de Ramsès II. Ainsi eut-il sous sa responsabilité la communauté des ouvriers de Deir el-Médineh qui œuvraient alors à l'édification de la tombe royale. Enfin, pour clore une carrière déjà bien remplie et pleine d'honneurs, Ramsès II le nomma Grand Prêtre d'Amon, comme son père.

Bibliographie

- ZIEGLER Ch., Cornalines et pierres précieuses, La Méditerrannée de l'Antiquité à l'Islam, 1999, p. 19, 28, n 4, 31, 35, fig. 2, 23.

- CENIVAL J.-L., Le livre pour sortir le jour, Le livre des morts des Egyptiens anciens, 1992, p. 101.

Cartel

  • Amulettes au nom du vizir Paser

  • feuille d'or

    H. : 10,10 cm. ; L. : 10,95 cm. ; Pr. : 1,95 cm.

  • E 69, E 68, E 70, E 75

  • Antiquités égyptiennes

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet