Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Anse de cratère à volutes

Œuvre Anse de cratère à volutes

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Anse de cratère à volutes figurée :Dioscures ( ?)

© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art étrusque (du IXe au Ier siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Cette anse ornait un grand cratère à volutes réalisé probablement à Vulci à la fin de l'époque archaïque, sur le modèle des exemplaires de Grande Grèce. Le décor semble inspiré également de la vaisselle fabriquée en Grande Grèce à la fin du VIe siècle av. J.-C. L'attache supérieure est ornée de deux lions, l'un poursuivant un cerf, l'autre bondissant sur l'animal. Dans la partie inférieure, deux cavaliers, debout à côté de leur monture, représentent sans doute les Dioscures, Castor et Pollux.

Une anse d'un cratère fabriqué à Vulci

Cette anse en bronze du début du Ve siècle av. J.-C. était fixée à l'origine, en association avec une autre anse symétrique, sur un grand cratère à volutes dont la forme s'inspirait probablement des modèles de Grande Grèce de la fin du VIe siècle av. J.-C. (cratère de Vix, musée de Châtilon-sur-Seine). On reconnaît généralement dans ce type d'anses, diffusé à Spina, à Orvieto et dans la région de Volterra, l'oeuvre d'un atelier de Vulci.

Un décor animalier, végétal et mythologique

Le corps de l'anse est décoré de cannelures verticales et horizontales. L'attache supérieure, qui était située près de l'embouchure du vase, est ornée de deux lions affrontés de part et d'autre d'un cerf : l'un des fauves bondit sur l'animal tandis que le second le poursuit. L'attache inférieure, quant à elle, est constituée de rinceaux végétaux d'où naissent trois palmettes allongées. Aux extrémités sont représentés deux jeunes cavaliers, debout au côté de leur monture, les rênes en mains. Tous deux représentent probablement les Dioscures, les jumeaux Castor et Pollux. Nés de Léda, ces héros cavaliers sont particulièrement vénérés en Grèce à l'époque archaïque, puis en Grande Grèce et dans le Latium.

La représentation des Dioscures

En Etrurie, la première mention écrite des Dioscures apparaît sur une coupe signée par le peintre Oltos et le potier Euxithéos (musée de Tarquinia, vers 510 av. J.-C.) : ils y sont désignés sous le nom de fils de Zeus - tinas cliniiar -. Sur un cratère à colonnettes de Chiusi daté vers 480 av. J.-C., ils sont désignés sous les noms Castur et Pultuce. Leur iconographie ne semble pas définitivement fixée au VIe siècle et au début du Ve siècle avant notre ère. Ils sont représentés avec ou sans leur chevaux, vêtus d'un épais manteau comme ici, armés parfois d'une lance. Ils ne sont pas encore coiffés du bonnet de feutre conique (le pilos) qui devient ensuite leur attribut officiel. Le bronzier, en l'occurrence, a sans doute adopté et adapté la façon dont les artisans de Grande Grèce et du Latium figuraient ces personnages mythiques.

Cartel

  • Anse de cratère à volutes figurée :Dioscures ( ?)

    Début du Ve siècle avant J.-C.

    Production : Vulci

  • Bronze

    H. : 18 cm. ; L. : 21 cm.

  • Acquisition 1854

    Br 2635

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Etrurie I
    Salle 18
    Vitrine 5

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet