Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Anse de vase en forme de bouquetin ailé dont les pattes reposent...

Œuvre Anse de vase en forme de bouquetin ailé dont les pattes reposent sur un masque de Silène

Département des Antiquités orientales : Iran

Anse de vase en forme de bouquetin ailé dont les pattesreposent sur un masque de Silène

© 1997 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités orientales
Iran

Auteur(s) :
Nancie Herbin

Ce bouquetin ailé, animal hybride, est représenté sur le point de bondir. La finesse des détails de son corps a été obtenue grâce à la technique de la fonte à la cire perdue. Ses ailes élégantes et ses cornes immenses accentuent le dynamisme de la posture. Les pattes postérieures reposent sur un Silène, personnage associé au culte de Dyonisos, en rapport avec la boisson, faisant allusion à la fonction du récipient métallique.

Une anse en forme de bouquetin

Cette anse en forme de bouquetin ailé décorait sans doute un vase métallique, dont elle constituait l'élément décoratif principal. Un deuxième caprin lui faisait face de l'autre côté du vase. Ce vase précieux était en forme d'amphore à panse cannelée. Les deux autres formes les plus souvent utilisées pour la vaisselle étaient la coupe et le rhyton. Le bouquetin est dressé sur ses pattes arrières, ses pattes antérieures repliées, ses ailes éployées et articulées, comme si l'artiste avait figé la bête en train de bondir. Sa tête, apparaissant de trois-quarts, est surmontée d'immenses cornes annelées. Certains détails anatomiques sont soulignés par la dorure. L'animal prend appui sur une tête de vieillard barbu aux oreilles de cheval et coiffé d'une rangée de palmettes. Cette représentation est proche à la fois du dieu Bès et du Silène grec, ce qui pourrait indiquer la provenance d'un atelier grec, selon Roman Ghirshman. Ce type de vaisselle, très prisé par les artisans iraniens, était aussi fabriqué dans les provinces éloignées de l'empire, suivant les modèles imposés par le pouvoir central. Des vases complets ont été retrouvés. L'un d'eux appartient à un collectionneur parisien, un autre est conservé au musée de Téhéran.

De luxueuses pièces de vaisselle

Les Achéménides aimaient porter de riches bijoux, faits d'or et de pierres fines, mais ils appréciaient aussi la vaisselle en métal précieux et richement ornée d'animaux en ronde-bosse. On trouve un témoignage du goût pour ces objets dans l'une des frises décorant l'escalier est de la grande salle d'audience (Apanada) du roi Xerxès (486-465 av. J.-C.), qui illustre une cérémonie de remise de cadeaux par les vingt-trois provinces de l'empire. Parmi les objets offerts, on peut distinguer des vases de tradition iranienne, dont les deux anses sont ornées d'une tête d'animal. Le grand roi et sa cour avaient l'habitude de transporter ces objets en argent ou en or lorsqu'ils partaient en campagne. Cet engouement pour les vases en métal précieux et de forme plastique a d'ailleurs relégué au second plan la céramique peinte.

Quelques éléments de comparaison

Des vases à panses cannelées et à anses en forme d'animaux se retrouvent dans la céramique de la fin de l'empire assyrien. Le décor zoomorphe est très utilisé dans l'art iranien. Le schéma des animaux affrontés et bondissant, aux pattes antérieures repliées et aux têtes retournées ou non, est utilisé très tôt, dès le IIe millénaire av. J.-C., notamment dans la glyptique. Par ailleurs, les cannelures, qui sont une caractéristique de la vaisselle de l'époque achéménide, étaient déjà utilisées en Iran sur des vases en terre cuite, retrouvés dans la nécropole de Tépé Giyan (IIe millénaire av. J.-C.).

Bibliographie

- AMANDRY Pierre, "La Toreutique achéménide", in Antike Kunst, n 2, 1959, Allemagne, pp. 38-56.

- BENOIT A., "Les civilisations du Proche-Orient ancien" in Manuels de l'Ecole du Louvre, Art et Archéologie, Ecole du Louvre, Paris, 2003, pp. 466-467, fig. 255.

- CONAN J., DESCHESNE O., Le bitume à Suse : collection du musée du Louvre, Editions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 1996, p. 323, fig. 393.

Cartel

  • Anse de vase en forme de bouquetin ailé dont les pattesreposent sur un masque de Silène

    IVe siècle avant J.-C.

  • Argent partiellement doré

  • Acquisition

    AO 2748

  • Antiquités orientales

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Iran, l'empire perse achéménide : le palais de Darius Ier à Suse
    Salle 12 a
    Vitrine 2 : Arts somptuaires des Achéménides (fin VIe - IVe siècle avant J.-C.)

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet