Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Aphrodite dite "Vénus Génitrix"

Œuvre Aphrodite dite "Vénus Génitrix"

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec classique (du Ve au IVe siècle av. J.-C.)

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art grec classique (du Ve au IVe siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Fleuron de la collection d'antiques de Louis XIV, cette oeuvre est l'une des plus remarquables répliques romaines d'un bronze grec créé par Callimaque à la fin du Ve siècle av. J.-C. Soucieux d'affirmer leur filiation avec la déesse, les Romains baptisent cette Aphrodite "Vénus Génitrix", la mère en latin. Elle apparaît, sensuelle et humaine, dans une nudité magnifiée par le drapé.

Une copie d'un original de Callimaque

Cette oeuvre, qui provient des collections de Louis XIV, est une des meilleures copies romaines d'un bronze créé par le sculpteur et orfèvre athénien Callimaque, vers 400 av. J.-C. Aphrodite, appelée "génitrix" (mère en latin) par les empereurs romains pour manifester leur filiation divine, retient d'une main un pan de son vêtement, qui révèle sa nudité plus qu'il ne la cache. De l'autre, elle tient la pomme de Pâris, qui a proclamé son éclatante beauté. Cet attribut est une restauration moderne, mais il s'accorde avec de nombreuses répliques antiques de petites dimensions, en terre cuite et en bronze.

Une oeuvre classique de style maniériste

L'oeuvre est un manifeste du style maniériste qui se développe dans la sculpture classique à Athènes, à la fin du Ve siècle. Callimaque donne grâce et austérité au visage qui garde le souvenir de Phidias. De Polyclète, il retient la pondération inventée au milieu du siècle, le contrapposto, conçue sur l'inclinaison inversée des épaules et des hanches. Le dévoilement de l'épaule et du sein gauches magnifie la sensualité des courbes de la déesse qui affleure sous la tunique. Le drapé mouillé, par des effets de surface d'une grande virtuosité, révèle la nudité sous-jacente plus qu'il ne la cache.

Une sensibilité nouvelle pour la femme

La fin du Ve siècle est marquée par les horreurs de la guerre du Péloponnèse, véritable crise de conscience de la société athénienne. Une sensibilité nouvelle apparaît cependant pour la femme : en littérature, avec les héroïnes d'Euripide ou le féminisme comique d'Aristophane ; dans les arts plastiques, avec le style fleuri de la céramique ou la sensualité des statues d'Aphrodite se dévoilant.

Bibliographie

Pasquier (A.), La Vénus de Milo et les Aphrodites du Louvre, Paris, 1985, p. 52, fig.

Cartel

  • Aphrodite dite "Vénus Génitrix"

    Oeuvre romaine d'époque impériale (fin du Ier siècle ou début du IIe siècle ap. J.-C.)

    Naples (?) ; Fréjus (?)

  • Ronde-bosse, traces d'éléments rapportés (boucles d'oreilles), marbre de Paros

    H. : 1,64 m.

  • Collection royale. Saisie révolutionnaire, 1803

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet