Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Apollon amoureux de Daphné

Œuvre Apollon amoureux de Daphné

Département des Arts graphiques : XVIIe siècle

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Apollon amoureux de Daphné

Arts graphiques
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Prat Louis-Antoine

En 1664, à Rome, Poussin offre à son ami le futur cardinal Camillo Massimi (1620-1677) un tableau non terminé, mais qu'il est trop épuisé pour mener à bien. L'oeuvre est aujourd'hui conservée au Louvre (MI 776). Elle est préparée par de nombreuses études dessinées. Celle reproduite ici est la plus complète. Le sujet est relatif aux infortunes d'Apollon, dont les amours sont toujours contrariées.

Ovide revisité

C'est la lecture des Métamorphoses d'Ovide, et aussi celles d'autres auteurs antiques, qui a fourni à Poussin matière à cette ultime composition. Apollon, dieu de la fertilité et de la vie, est assis à gauche ; il est amoureux de Daphné, visible à l'extrême droite, enserrant de ses bras son père, le fleuve Pénée. Cet amour sera un échec, puisque lorsque Apollon croira rejoindre Daphné après l'avoir poursuivie, celle-ci se transformera en laurier. Plusieurs autres épisodes sont évoqués ici : à gauche, Mercure vole une flèche dans le carquois d'Apollon ; dans l'arbre apparaît le serpent Python ; au centre, l'Amour tire sur Daphné une flèche émoussée qui lui donnera comme seule envie de fuir Apollon ! Dans le tableau - mais pas ici - on voit également à droite à l'arrière-plan la mort de Narcisse ou de Hyacinthe.

Une lente élaboration

La genèse de la composition est complexe. Huit dessins au moins précèdent celui du Louvre. Poussin avait d'abord pensé à représenter Apollon sauroctone, c'est-à-dire tueur de lézards, entouré de nymphes. Il a ensuite rapproché ce thème de celui d'un groupe de nymphes mélancoliques ou jouant aux dés - ce qui symbolise les hasards de la Fortune -, puis a réuni ces divers thèmes. Le dessin du Louvre, le plus complexe de tous, apparaît ainsi comme une méditation sur l'impossibilité de l'amour, les jeux du destin, la brièveté de la vie humaine face à la permanence de la nature.

Un testament graphique

Cette superbe feuille, parfaitement ordonnée, est aussi marquée par endroits par le tremblement de la main du vieux maître. Le lavis est utilisé avec une grande délicatesse, et la pierre noire a servi à des reprises (le chien couché à gauche). La conception large de l'espace aux plans subtilement étagés convient à cette évocation d'une Arcadie impossible, d'un Âge d'or disparu.

Bibliographie

PRAT Louis-Antoine, ROSENBERG Pierre, Nicolas Poussin, 1594-1665 : Catalogue raisonné des dessins, 1994, II, n 381.

Cartel

  • POUSSIN Nicolas

    Apollon amoureux de Daphné

    Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de

  • Plume et encre brune, lavis brun, tracé préparatoire à la pierre noire, papier beige. Mis au carreau partielle à la pierre noire. Trait d'encadrement partiel, à la pierre noire. En bas à droite, à la plume et encre noire, numéroté : '130'. Pliure horizontale en bas. Doublé.

    H. : 31 cm. ; L. : 43 cm.

  • Saisie des Emigrés

    3932448

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet