Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Apothéose d'Hercule

Œuvre Apothéose d'Hercule

Département des Arts graphiques : XVIIe siècle

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Apothéose d'Hercule

Arts graphiques
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Chabod Christine

Ce dessin est d'une qualité exceptionnelle : il frappe par la hardiesse de sa composition plafonnante dans laquelle il place figures humaines et animales. Il s'agit d'une étude pour l'hôtel Lambert. Ce premier grand chantier auquel participe Le Brun, révèle les ambitions décoratives qu'il déploiera plus tard à Versailles.

Un chantier prestigieux

L'hôtel, situé à la pointe de l'île Saint-Louis à Paris, fut édifié en 1641-1644 par l'architecte Louis Le Vau pour Jean-Baptiste Lambert de Thorigny, conseiller et secrétaire du roi. En 1644, à la mort de ce dernier, l'hôtel revint à son frère Nicolas Lambert de Thorigny, qui fit entreprendre d'importants travaux de décoration intérieure. Il fit appel à Eustache Le Sueur, alors dans tout l'éclat de sa jeune gloire, pour décorer le Cabinet de l'Amour et à Le Brun pour la galerie du deuxième étage. La date de cette galerie reste problématique : Le Brun a commencé ce chantier à partir de 1650, peu après son retour d'Italie. Les travaux se sont poursuivis par intervalles pendant une douzaine d'années, ayant été interrompus par le chantier de Vaux-le-Vicomte.

La déification d'Hercule

Le dessin appartient à une série d'études préparatoires au grand décor peint illustrant la légende d'Hercule ; il s'agit d'une étude de la composition plafonnante pour l'Apothéose d'Hercule, à l'extrémité de la voûte cintrée de la galerie de l'hôtel. Le thème précis de cette composition nous est fourni par le texte descriptif des planches d'un recueil gravé en 1718 par B. Picart et M. Pool, décrivant l'ensemble de cette décoration : "on y voit Hercule, qui après avoir consumé sur un bûcher tout ce qu'il avoit de mortel, monte au ciel pour y être reçu au nombre des Dieux, il est dans un char conduit par Minerve ou la sagesse, précédé par la Renommée et couronné par la gloire". Sortant des nuées, Hercule, debout dans son char, s'avance vers la gauche. Quatre chevaux hennissants sont conduits par Minerve cuirassée et casquée. Des lignes esquissées suggèrent la présence d'autres personnages volants.

Un maître de la composition

Très abouti, le dessin est marqué par l'influence italienne, notamment par l'utilisation et la multiplication des effets illusionnistes et donne ainsi l'illusion d'une voûte plus haute qu'elle ne l'est en réalité. L'illusionnisme d'une perspective di sotto in su est totale et ne se retrouvera que dans le décor du plafond de l'escalier des Ambassadeurs à Versailles. Dans ce dessin, Le Brun montre, déjà, l'amour des chevaux en action et le talent animalier qui s'exprimeront tout au long de sa carrière. Les animaux semblent entrer au galop, portés par les nuages, pour sauter au dessus de la balustrade. L'utilisation très large du lavis donne à ce dessin un aspect pictural qui en fait l'un des plus achevés et des plus spectaculaires du très important fonds de Le Brun au Louvre.

Bibliographie

- Dessins français du XVIIe siècle : Artistes contemporains de Poussin : XXVe exposition du Cabinet des Dessins, cat. exp. Paris, Musée du Louvre, mai - septembre 1960, notice 68.

- BACOU Roseline, La collection Saint-Morys : XCe exposition du Cabinet des dessins, cat. exp. Paris, Musée du Louvre, novembre 1987 - février 1988, notice 119.

- BEAUVAIS Lydie, Dessins français du XVIIe siècle : LXXXIIIe exposition du Cabinet des dessins, cat. exp. Paris, Musée du Louvre, octobre 1984 - janvier 1985, notice 137.

- BEAUVAIS Lydie, Musée du Louvre. Département des Arts graphiques. Inventaire général des dessins, école française, Charles Le Brun 1619 - 1690. Tome I. Paris, Editions de la Réunion des musées nationaux, 2000, notice 5.

- MONTAGU Jennifer, Charles Le Brun 1619-1690 peintre et dessinateur, cat. exp. Versailles, Château de Versailles, juillet - octobre 1963, notice 73.

- SERULLAZ Maurice, Dessins du Louvre, Ecole Française, Paris, 1968, notice 32.

En savoir plus
- BABELON Jean-Pierre et al., Le Cabinet de l'Amour de l'hôtel Lambert. Paris, Editions de la Réunion des musées natioanux, 1972. Les dossiers du département des peintures n 3.

Cartel

  • LE BRUN Charles

    Apothéose d'Hercule

    vers 1650

    Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de

  • Pierre noire, plume et encre brune, avec rehauts de lavis brun, de lavis de sanguine et de blanc, sur papier beige. Collé en plein. Papier rapporté et collé dans l'angle inférieur droit. Mis au carreau à la pierre noire, avec quelques traits de sanguine. Annoté, en bas à gauche, à la plume et encre brune : 'C. Le Brun'.

    H. : 32.6 cm. ; L. : 46 cm.

  • Saisie des Emigrés

    3927684

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet