Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Appui-tête démontable

Œuvre Appui-tête démontable

Département des Antiquités égyptiennes : Objets de la vie quotidienne

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Appui-tête démontable

© 1992 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités égyptiennes
Objets de la vie quotidienne

Auteur(s) :
Geneviève Pierrat-Bonnefois

Bien que l'appui-tête, ou "chevet", soit d'un usage restreint dans le monde moderne, ce petit objet mobilier surprend par son aspect actuel, à la fois pratique et élégant. C'est le caractère de nombreux meubles de l'Egypte pharaonique.

Un meuble fonctionnel et élégant

Deux pièces de bois échancrées s'encastrent l'une dans l'autre ; en les assemblant, on obtient de la sorte un support à la fois souple et résistant. Cet appui-tête devait être beaucoup plus stable que ceux constitués d'une colonne centrale reposant sur une base tout en largeur. L'impression réconfortante de stabilité est renforcée par le décor des pieds : deux paires de pattes griffues qui agrippent la petite traverse qui les relie. Le vocabulaire décoratif de la patte de félin, classique dans le mobilier égyptien, est associé à une structure fonctionnelle sans qu'il y ait de conflit entre les deux exigences. Deux petites incrustations d'ivoire se rejoignent au centre, à la jonction des deux pièces. Les griffes des pattes sont également incrustées d'ivoire, qui ressort avec éclat sur le bois brun-rouge.

Dormir sur un chevet

Le chevet, ou appui-tête, est un meuble courant de l'Antiquité pharaonique. A l'Ancien Empire, il emprunte la forme d'une colonne tirée de la grande architecture. Certains sont en pierre et il se peut qu'ils aient été fabriqués spécialement pour le tombeau. Dans la première moitié du Nouvel Empire, à la 18e dynastie, il est d'usage de procéder au déménagement des affaires du mort dans son caveau au moment de l'enterrement ; c'est ainsi qu'un grand nombre de pièces de mobilier authentiques, ayant réellement servi dans les maisons, a survécu de cette époque, des traces d'usure le prouvent. Ici, le cintre qui supportait la nuque est comme poli par l'usage.

Un chapitre du Livre des Morts : la formule pour le chevet

Dans le  du Nouvel Empire, un chapitre (le numéro 43 dans la nomenclature des égyptologues) est illustré par l'image du chevet. Voici le texte d'une des versions : "Formule pour empêcher qu'on ne coupe la tête de Un Tel dans le monde des morts :
Je suis le grand, fils du grand, le feu, fils du feu à qui sa tête a été rendue après qu'elle ait été coupée. De même qu'on ne saurait arracher à Osiris sa tête, on ne saurait m'arracher ma tête. Je me suis dressé, plein d'ardeur et de jeunesse, car je suis Osiris maître de l'éternité
." (Traduction J.-L. de Cenival).
Le chevet est tout naturellement le lieu de protection de la tête du mort. Au Moyen Empire, on le glisse sous la tête de la momie. A la Basse Epoque, une amulette en hématite en forme de chevet est insérée dans les bandelettes sous la nuque du mort.

Cartel

  • Appui-tête démontable

    Nouvel Empire, 1550 - 1069 avant J.-C.

  • bois incrusté d'ivoire

    H. : 15,60 cm. ; L. : 29,20 cm.

  • E 168

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    La maison et le mobilier
    Salle 8
    Vitrine 1 : La maison

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet