Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Armilla : La Résurrection du Christ

Œuvre Armilla : La Résurrection du Christ

Département des Objets d'art : Moyen Age

Armilla : la Résurrection

© 2008 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola

Objets d'art
Moyen Age

Auteur(s) :
Muriel Barbier

L'armilla, bracelet d'apparat, en forme de coque, porté à l'épaule, proviendrait comme son pendant du Germanisches National Museum de Nuremberg, de la tombe du prince André Bogoloubsky (mort en 1174) grand-duc de Vladimir et de Souzdal en Russie. Il les aurait reçus en cadeau de l'empereur Frédéric Barberousse. Le style et la technique de cette oeuvre révèlent la virtuosité des artistes mosans du XIIe siècle.

Une iconographie religieuse

L'armilla du Louvre, bordée d'une frise de motifs trilobés et percée de six trous de fixation, représente la Résurrection : le Christ nimbé sort de son sarcophage en écartant son linceul et en s'appuyant sur la croix à longue hampe. Deux gardes armés sont endormis au pied du sarcophage et deux anges nimbés entourent la scène. Son pendant représente la Crucifixion.

L'émaillerie rhéno-mosane

Cette œuvre révèle la maîtrise technique des artistes rhéno-mosans dans l'art de l'émail champlevé. La gamme des coloris est extrêmement raffinée, éclatante et variée. Certaines couleurs de grain ont été mariées pour imiter le marbre du tombeau, d'autres appliquées de manière à ménager de savants dégradés. Les émailleurs mosans ont fait appel à toutes les ressources techniques de leur art : minceur et contour savant des réserves, traits des visages gravés et détails des bordures exécutées en cloisonné. Cette virtuosité dans l'art de l'émail inscrit l'armilla parmi les plus beaux émaux de cette région.

Un style caractéristique de l'art mosan

La région mosane a été une grande productrice d'émaux au XIIe siècle. Le traitement des drapés et des personnages montre la permanence de traditions classiques. Néanmoins on est frappé par l'autorité, l'élégance et la noblesse du Christ et des deux anges. Certainement influencés par l'art byzantin, ils préfigurent l'art antiquisant de l'orfèvre Nicolas de Verdun, auteur de l'ambon de Klosterneuburg (1181), par la finesse des traits et la maîtrise technique.

Bibliographie

Gauthier Marie-Madeleine, Les Émaux du Moyen Âge occidental, Fribourg, 1972, pp. 174-175 et 367-368.

Cartel

  • Région rhéno-mosane (vers 1170 - 1180)

    Armilla : la Résurrection

    Aurait été trouvée dans le tombeau d'André Bogoloubsky, mort en 1174, à Vladimir

  • Email champlevé sur cuivre doré

  • Don de la Société des Amis du Louvre, 1934

    OA 8261

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Suger
    Salle 2
    Vitrine 7

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

REXUREXTIO DNI