Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Athéna du type du "groupe de l'invention de la flûte"

Œuvre Athéna du type du "groupe de l'invention de la flûte"

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec classique (du Ve au IVe siècle av. J.-C.)

Athena of the "invention of the flute group" type

© 2006 Musée du Louvre / Daniel Lebée et Carine Deambrosis

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art grec classique (du Ve au IVe siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Cette statue féminine est la réplique romaine d'une Athéna qui figurait au côté du silène Marsyas dans un groupe créé par Myron au milieu du Ve siècle av. J.-C. Représenté pour la première fois en grande sculpture, le thème s'apparente au sujet d'une pièce de théâtre. Selon la légende de l'invention de la double flûte, la déesse, contrariée par la déformation de ses joues lorsqu'elle jouait de l'instrument, jette celui-ci à terre. Mélomane intrigué, Marsyas s'approche pour s'en emparer.

Un groupe de Myron

Autrefois restaurée en Flore, cette statue féminine de la collection Mazarin représente la déesse Athéna. Elle appartient à une série de répliques romaines, dont la mieux conservée se trouve à Francfort et présente encore la tête, coiffée du casque à cimier. Le décor d'un vase du Ve siècle av. J.-C. et des monnaies athéniennes de l'époque d'Hadrien (117-138 ap. J.-C.) ont permis de reconstituer un groupe mentionné sur l'Acropole d'Athènes par Pausanias (Périégèse, I, 24, 1), dans lequel Athéna figure au côté du silène Marsyas. Attribué au sculpteur Myron d'après l'interprétation d'une citation de Pline l'Ancien (Histoire naturelle, XXXIV, 57), l'original daterait du milieu du Ve siècle av. J.-C.

Le mythe de l'invention de la flûte

Le groupe met en scène un épisode du mythe de l'invention de la double flûte. Myron est le premier à représenter en grande sculpture ce sujet, jusqu'alors réservé au décor des vases et des reliefs. Conformément à la légende, la déesse, contrariée par la déformation de ses joues lorsqu'elle jouait de l'instrument qu'elle avait inventer, a jeté la flûte à terre. Mélomane intrigué, Marsyas s'approche en dansant pour s'en emparer. Fort de cette découverte, le silène se vante d'être meilleur musicien qu'Apollon et ose défier le dieu dans un concours musical. Vaincu, il est condamné à être écorché vif par un esclave scythe. Un groupe statuaire de la fin du IIIe siècle av.J.-C., connu par plusieurs répliques romaines dont le Marsyas supplicié (Ma 542) conservé au Louvre, illustre le dénouement tragique de l'histoire.

Les recherches de Myron

Le groupe formé par Athéna et Marsyas est un témoignage insigne des recherches du sculpteur à l'aube du classicisme. Actif vers 460 av. J.-C., Myron, qui est aussi l'auteur d'un fameux discobole connu par de nombreuses répliques romaines, exploite pleinement les acquis du style sévère afin de servir son goût de la mise en scène. Le thème choisi semble d'ailleurs inspiré d'une pièce de théâtre. Le sculpteur accorde une place importante à la gestuelle et à l'expressivité des personnages. La construction même du groupe, autour de l'enjeu que représente la flûte, est conçue de manière à renforcer la tension qui émane de l'instant dramatique représenté. Le groupe s'articule selon un système d'oppositions entre les deux protagonistes : la ligne des corps, verticale chez Athéna et oblique chez Marsyas, le sobre péplos de la déesse juvénile et la nudité bestiale du vieux silène, enfin la mesure et la sagesse de l'une face à la débauche morale et physique qu'évoque l'autre.

Bibliographie

- SCHAUENGURG B. & K., "Torso der Myronischen Athena", in Antike Plastik, 12, 1973, p. 51, n 5, pl. 52-53.

- SAUER B., "Die Marsyasgruppe des Myron", in Jahrbuch des Kaiserlich Deutschen Archäologischen Instituts, 23, 1908, p. 131, n A, fig. 3-4.

Cartel

  • Athéna du type du "groupe de l'invention de la flûte"

    Oeuvre romaine d'époque impériale (première moitié du Ier siècle ap. J.-C. ?).

    Italie

  • Ronde-bosse ; traces d'éléments rapportés ; Marbre du Pentélique (Attique).

    H. : 1,46m.

  • Anciens fonds

    Inventaire MR 200 (n° usuel Ma 2208)

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet