Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Athènes, vue de l'Acropole depuis le monument de Philopappos

Œuvre Athènes, vue de l'Acropole depuis le monument de Philopappos

Département des Arts graphiques : XIXe siècle

Athènes, vue de l'Acropole depuis le monument de Philopappos

Arts graphiques
XIXe siècle

Auteur(s) :
Goarin Véronique

Arrivé de Marseille en 1835, Dominique Papety fréquente à Paris l'atelier de Léon Cogniet et remporte, dès 1836, le Grand Prix de Rome. De 1837 à 1842, il subit l'influence d'Ingres, alors directeur de la villa Médicis, qui tenait son art en estime. À Rome, il rencontre François Sabatier, jeune esthète et mécène féru d'Antiquité, qu'il accompagne en 1846 dans un voyage en Grèce d'où il rapporte des centaines de dessins dont cette vue d'Athènes constitue un des meilleurs exemples.

Un "documentaire" sur la Grèce

À Rome, François Sabatier initie Papety à la doctrine de Charles Fourier, inspirant au jeune peintre le sujet idéaliste de son premier tableau exposé au Salon en 1843, Un Rêve de bonheur, qui remporte un vif succès (Compiègne, musée Vivenel). Un fort sentiment d'amitié lie désormais les deux hommes. D'avril à août 1846, ils entreprennent un voyage en Grèce afin d'explorer les sites antiques et de retourner sur les traces des sources de la civilisation occidentale. Ils débarquent à Corfou, visitent les îles ioniennes, le Péloponnèse, Delphes, Athènes et les monastères du mont Athos. Papety rapporte de ce séjour une importante documentation graphique, très complète et détaillée, composée de paysages, de relevés et de copies. À son retour, il publie son récit de voyage dans la Revue des Deux Mondes de 1847, témoignant du regain d'intérêt des peintres pour l'hellénisme, l'année même de la fondation de l'École française d'Athènes. François Sabatier légua en 1890 au Louvre l'essentiel des dessins de Papety réalisés en Grèce, soit 5 albums et 130 feuilles indépendantes.

Une vue d'Athènes en 1846

Cet ensemble montre l'intérêt de Papety pour l'Antiquité, mais sans la séparer de son contexte contemporain. Outre des relevés archéologiques minutieux, Papety exécute de nombreux paysages, étudie les moeurs, les costumes, l'artisanat grecs de même que les témoignages de l'occupation turque. Ses études sont le plus souvent annotées, donnant des informations sur les couleurs et l'orientation, des détails topographiques, des titres et des dates précis, faisant de son travail celui à la fois d'un archéologue, d'un ethnologue et d'un reporter. Ainsi, cette vue d'Athènes décrit précisément les monuments antiques et les murs d'enceinte, mais aussi la tour franque du XIIIe siècle qui fut détruite en 1875. Elle présente également l'environnement des collines, dont le Lycabette qui apparaît à l'arrière-plan, et la ville moderne qui s'étend dans la plaine, montrant à droite un grand bâtiment blanc, le palais récemment construit du roi Othon. Ce monarque, nouvellement établi sur le trône de Grèce, crée l'occasion du second séjour de Papety à Athènes au mois d'août 1847. À l'instigation du duc de Montpensier il doit portraiturer la famille régnante et sa cour, en vue de la commande d'un tableau commémorant un événement politique récent : Le Duc de Montpensier visitant les monuments d'Athènes le 12 septembre 1845. À la suite de ce dernier voyage, d'où il rapporte une trentaine de dessins, Papety tombe malade et meurt deux ans plus tard à Marseille, âgé de 34 ans.

Bibliographie

- AMPRIMOZ Fançois-Xavier, Inventaire général des dessins du musée du Louvre et du musée d'Orsay, École française, XIII, de Pagnest à Puvis de Chavannes, sous la direction de Catherine Legrand, Paris, 1997, pp. 18-19 et notice 189.

- MICHEL Régis, L'aquarelle en France au XIXe siècle, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1983, p. 98, sous notice 123.

- SERULLAZ Arlette, Souvenirs de voyages, autographes et dessins français du XIX siècle, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1992, notice 9 p. 37.

Cartel

  • PAPETY Dominique

    Athènes, vue de l'Acropole depuis le monument de Philopappos

    en 1846

    Sabatier, François

  • Mine de plomb et aquarelle, avec rehauts de gouache blanche, sur papier vert. Date et annotations en bas à gauche, à la mine de plomb : 'Acropole d'Athènes 29 Juin 1846', puis inscription au-dessus du dessin : 'ATHENES / VUE DU MONUMENT DE PHILOPAPUS'.

    H. : 25.3 cm. ; L. : 47.5 cm.

  • legs

    401773

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Annoté en bas à gauche à la mine de plomb : Acropole d'Athènes 29 juin 1846