Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Athlète victorieux faisant une libation

Œuvre Athlète victorieux faisant une libation

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec classique (du Ve au IVe siècle av. J.-C.)

Athlète victorieux faisant une libation

© 1997 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art grec classique (du Ve au IVe siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Offerte au Louvre en 1937 par D. David-Weill, cette statuette votive témoigne des innovations esthétiques des sculpteurs grecs au début du Ve siècle avant J.-C., au lendemain de l'époque archaïque et à l'aube du classicisme. Les artistes de la génération du style sévère trouvent dans le bronze un matériau propice à l'expression du mouvement. La figure de l'athlète s'affirme alors comme un sujet de prédilection, comme ici avec l'éphèbe victorieux accomplissait une libation en l'honneur des dieux.

Un ex-voto en bronze

Offerte au musée du Louvre par le collectionneur D. David-Weill en 1937, cette statuette de bronze provient vraisemblablement du sanctuaire de Delphes, où elle avait été dédiée à Apollon par l'un des vainqueurs aux concours pythiques. Réalisée selon la technique de la fonte pleine, elle était initialement fixée sur une base au moyen des jets (en partie conservés sous les pieds) qui avaient été transformés en tenons. Le travail des détails est particulièrement soigné et rappelle la remarquable qualité d'exécution du célèbre aurige, œuvre contemporaine en bronze, également dédiée à Delphes, dont les yeux et la pointe des seins étaient incrustés, probablement d'argent et de cuivre rouge. Le modelé du visage de l'éphèbe est délicat, sa chevelure est finement ciselée. Dès la fin du VIe siècle avant J.-C., le bronze devient le matériau de prédilection des sculpteurs grecs. Sa souplesse est propice à l'expression du mouvement, si difficile à rendre dans le marbre, et offre aux artistes des possibilités jusqu'alors inexplorées.

Un athlète victorieux faisant une libation

Forte des avantages de cette technique, la figure de l'athlète s'affirme comme un thème majeur au début du Ve siècle avant J.-C. L'éphèbe David-Weill illustre donc pleinement la révolution artistique qui s'opère alors. Le jeune homme est représenté nu, le front ceint d'un bandeau sur lequel est fixé un ornement en forme de feuille ou de plume - un apex - porté par les athlètes en signe de victoire. Le bras droit tendu vers l'avant, l'éphèbe devait tenir une phiale aujourd'hui perdue, et accomplir une offrande liquide, une libation, pour remercier le dieu de sa victoire. Le geste figuré faisait ainsi écho à la fonction de l'objet.

Les innovations du style sévère mêlées à l'héritage archaïque

Créée vers 470 avant J.-C., cette statuette témoigne des innovations esthétiques élaborées par les sculpteurs de la génération du style sévère, au lendemain de l’époque archaïque et à l’aube du classicisme. La silhouette conserve l'empreinte toute récente des couroï du VIe siècle avant J.-C., dans la largeur des épaules, l'étroitesse des hanches et la cambrure fortement marquée des reins. La nudité du jeune homme, sa frontalité, la stylisation de la toison pubienne et l'avancée conventionnelle de la jambe gauche, plus longue que la droite participent également de l'héritage de la période précédente. Cependant, l'évolution du nu masculin est sensible. Le modelé a gagné en souplesse. Le mouvement des muscles accompagne le hanchement qui anime désormais la figure, sans qu'il y ait encore de répercussion sur la ligne des épaules qui reste droite. Le corps prend appui sur la jambe droite et libère la gauche, qui est fléchie. La coiffure est courte et l'expression du visage, sérieuse et grave, n'a plus rien de comparable avec le sourire avenant affiché par les effigies archaïques.

Bibliographie

Descamps S., "L'éphèbe David-Weill : une innovation encore timide", in Archéologia, hors-série n 2, 1993, pp. 33-39.
Holtzmann B., Pasquier A., L'Art grec, Manuels de l'Ecole du Louvre, Paris, 1998, pp. 160-161.

Cartel

  • Athlète victorieux faisant une libation

    Vers 470 avant J.-C.

    Provenance : Phocide

    Style parien ?

  • H. : 27,20 cm.

  • Don David-Weill, 1937

    Br 4236

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Entresol
    Epoque du style sévère, 480 - 450 avant J.-C.
    Salle 3, actuellement fermée au public

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet