Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Atlante

Œuvre Atlante

Département des Objets d'art : Renaissance

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Atlante

© 1990 RMN / Daniel Arnaudet

Objets d'art
Renaissance

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Ce petit bronze a été fait d'après l'atlante de marbre exécuté pour le tombeau de l'amiral Alessandro Contarini au Santo de Padoue. On connaît deux bronzes semblables conservés à l'abbaye de Klosterneuburg en Autriche et attribués à Agostino Zoppo. L'atlante du Louvre est du même artiste et révèle son talent. Il est le seul exemple de la production des fondeurs padouans conservé au Louvre.

Une figure d'atlante

L'Atlante du Tombeau de l'amiral Alessandro Contarini, élevé de 1555 à 1558, représente un turc, allusion à la victoire de l'amiral sur les Turcs commandés par Barberousse en 1544. L'Atlante du Louvre n'est pas seulement une réduction de la sculpture en marbre. Il s'agit d'un homme debout, barbu, les bras relevés sur le sommet de la tête et habillé de braies et de draperies qui dévoilent son torse et son sexe. Ce bronze présente quelques variantes par rapport au marbre : le visage n'est plus moustachu mais barbu, la draperie est plus étoffée et le traitement des volumes beaucoup plus fort. Cette oeuvre est donc plus un prétexte à représenter un corps masculin en légère torsion propre à la statuaire maniériste.

Une oeuvre attribuée à Agostino Zoppo

La figure de marbre a été attribuée à Zoppo (ou Zotto) par son contemporain Bernardino Scardeone dans De Antiquitate Urbis Patari publié à Bâle en 1560. Cette attribution a été reprise depuis par tous les auteurs. La comparaison avec les deux autres atlantes de Klosterneuburg permet de donner également le modèle qui a servi pour l'atlante du Louvre à Zoppo. Agostino Zoppo (né peu avant 1520) s'est formé chez son père à Padoue et au contact des maîtres avec lesquels il a travaillé, notamment Jacopo Sansovino (1486-1570). Il est devenu un sculpteur célèbre à Padoue jusqu'à sa mort en 1572. Il a été à la fois sculpteur et fondeur exécutant de grandes sculptures en marbre et de petits bronzes. Cette oeuvre révèle le talent de Zoppo qui a utilisé ici la technique de la fonte à creux ouvert.

Le maniérisme pado-vénitien

Par sa technique, l'Atlante présente la qualité d'exécution des oeuvres dues aux fondeurs padouans, et par son style, l'élégance et la force du maniérisme vénitien que l'on retrouve dans les oeuvres de Véronèse ou du Titien. Cette figure très sensuelle, dont la pose est héritée de Michel-Ange, évoque l'influence de ce maniérisme vénitien sur les artistes padouans, représenté principalement à Padoue par la première génération des élèves de Sansovino parmi lesquels Zoppo. Il n'y a pas d'autre oeuvre de ce type au Louvre où sa présence constitue un jalon essentiel dans l'histoire des bronzes de la Renaissance.

Bibliographie

- Nouvelles acquisitions du département des objets d'art 1985-1989 - Catalogue d'exposition, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1990-1991

Cartel

  • Agostino ZOPPO (Padoue ?, vers 1520 - Padoue, 1572)

    Atlante

    Vers 1555 - 1560

    Padoue

  • Bronze

    H. : 54 cm. ; L. : 20 cm.

  • Ancienne collection Chavagnac, Ladrière ; acquisition 1987 , 1987

    OA 11124

  • Objets d'art

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet