Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Auguste (empereur de 27 avant J.-C. à 14 après J.-C.)

Œuvre Auguste (empereur de 27 avant J.-C. à 14 après J.-C.)

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art romain

Togatus complété d'une tête de l'empereur Auguste

© 1987 RMN / Les Frères Chuzeville

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art romain

Auteur(s) :
Charlotte Lepetoukha

La tête de cette effigie d'Auguste appartient au même type que celle de la statue cuirassée découverte dans la villa de Livie à Prima Porta, datée de 20 avant J.-C. Elle est associée depuis le XVIIIe siècle à un corps drapé que l'on attribue généralement à l'époque d'Hadrien. Le portrait est un parfait exemple de l'art classique augustéen, où l'idéal grec classique et le vérisme républicain se conjuguent pour exalter les vertus de celui qui a rendu la paix et l'ordre à Rome.

Une oeuvre composite

Le Musée du Louvre possède plusieurs portraits d'Auguste le présentant sous des aspects et à des âges différents. Celui-ci le figure alors qu'il est âgé d'une quarantaine d'années. Il est admis que le corps enveloppé d'une toge n'est pas celui d'origine, et qu'il est d'une exécution postérieure à celle du portrait lui-même. Le travail ample et souple du drapé évoque l'art hellénisant, et incite certains à y voir une oeuvre de l'époque d'Hadrien. Cet assemblage, pense-t-on, a été réalisé au XVIIIe siècle, alors que le portrait était encore dans la collection Giustiniani à Venise ; lorsque l'oeuvre passa dans les collections du Vatican en 1780, elle se présentait déjà sous la forme que nous lui connaissons aujourd'hui. Puis la statue gagna la France lorsqu'elle fut saisie, avec d'autres oeuvres des collections papales, lors du traité de Tolentino (1797), mais elle ne revint pas en Italie après la défaite napoléonienne de 1815 : échangée contre le Napoléon colossal de Canova, elle resta à Paris.

L'empereur Auguste (27 avant J.-C.-14 après J.-C.)

Les traits sont ceux que l'on retrouve déclinés sur les nombreux portraits d'Auguste. On reconnaît en effet le dessin net du profil où se détachent un nez busqué et un menton accusé, le front haut surmontant une arcade sourcilière placée bas, bien dessinée, qui laisse le globe oculaire en lumière, et les pommettes saillantes. Très caractéristique également est l'indice capillaire, où la frange affecte la forme d'une tenaille et d'une fourchette au-dessus des sourcils. On rapproche ce type de portrait d'une statue cuirassée du princeps découverte dans la villa de son épouse Livie à Prima Porta, et datée des environs de 20 avant J.-C. Auguste, qui venait alors de sceller la paix avec le royaume parthe, y est figuré dans toute la gloire sereine du pacificateur.

Classicisme augustéen et fonction politique

Cette effigie est un manifeste du goût classicisant qui caractérise l'essentiel des portraits de l'époque julio-claudienne.
Le souvenir de la tradition vériste républicaine s'incarne dans l'évocation des traits individuels, mais il est temporisé par l'idéalisation de la physionomie. La construction claire du visage où la lumière circule librement, l'expression ferme mais sans crispation, qui empruntent à l'art grec classique, exaltent la mesure et l'autorité du maître de Rome et lui confèrent une noblesse surhumaine. L'art du portrait ne s'attache pas à offrir une effigie d'une parfaite ressemblance physique, mais à servir l'idéologie du prince dont il célèbre les vertus.

Bibliographie

K. de Kersauson, Catalogue des portraits romains, I, Paris, 1986, n 37, p. 86.
D. Boschung, Die Bildnisse des Augustus, Berlin, 1993, n 151, p. 170.

Cartel

  • Togatus complété d'une tête de l'empereur Auguste

    Vers 20 avant J.-C. pour la tête ; Ier tiers du IIe siècle pour le corps drapé de la toge

    Velletri (Italie)

  • Marbre

    H. : 2,07 m.

  • Ancienne collection Giustiniani. Collection du Vatican ;saisie napoléonienne ; échangé en 1815

    (empereur de 27 avant J.-C. à 14 après J.-C.)

    Inventaire MR 100 (n° usuel Ma 1212)

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Galerie Daru
    Salle B

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet