Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Bandeau décoré de sphinx et arbre stylisé

Pectoral décoré de sphinx et arbre stylisé

© Musée du Louvre/A. Reppas

Antiquités orientales
Levant

Auteur(s) :
Claire Iselin

À Chypre, au Bronze récent (1600-1050 av. J.-C.), les morts étaient souvent parés de bijoux réalisés en fines feuilles d'or martelées et repoussées, cousues sur des pièces de vêtement par des petits trous, puis placés sur le visage, les cheveux et la poitrine. Ce large bandeau est décoré de deux sphinx ailés qu'oppose de part et d'autre un arbre stylisé mêlant des influences égéennes et levantines.

Un "art international"

Cette fine feuille d'or martelée illustre un décor exécuté selon la technique du repoussé. Au centre d'un panneau rectangulaire, deux sphinx ailés au corps élancé, aux ailes anguleuses et la queue repliée vers le haut, arborent une coiffure terminée par une aigrette, comme on peut en observer sur les peintures de Crète ou de Théra. Ils sont disposés de façon symétrique de part et d'autre d'un arbre stylisé comportant fleuron et palmette recourbée. Tout autour, un rang de points en relief et, sur les longs côtés, des cercles pointés complètent ce décor. Les sphinx ailés antithétiques, disposés de part et d'autre d'un élément végétal ornemental, sont des éléments décoratifs dont l'inspiration vient du Proche-Orient, et que l'on rencontre également dans l'iconographie mycénienne puis tout au long du premier millénaire. Au Levant, ce type de composition est fréquent dans les arts décoratifs, comme l'ivoirerie, les sceaux-cylindres ou l'orfèvrerie. Une bague d'Enkomi, conservée au musée du Louvre, présente, sur son chaton, un sphinx ailé. La plante, ou l'arbre stylisé, qui figure au centre de ces compositions symétriques, avait certainement un rôle symbolique. Certains parlent, à propos de cet élément végétal stylisé, "d'arbre de vie" ou "d'arbre sacré".

Une parure funéraire

Ce bandeau est perforé au centre de chaque petit côté. De la même tombe d'Enkomi provient un autre bandeau, elliptique, décoré au moyen de la même matrice, qui était sans doute en bois. Ces deux pectoraux, trouvés à hauteur de la poitrine du mort dans la tombe 2, au mobilier funéraire particulièrement riche, étaient probablement cousus sur des pièces de tissu par ces petits trous de fixation. Les différents bandeaux retrouvés dans les tombes d'Enkomi servaient à orner le front, les cheveux et la poitrine des défunts. Décorés de rosettes et de spirales, ils font partie du répertoire oriental adopté en Méditerranée.

Enkomi, une cité portuaire prospère

Enkomi est une des cités portuaires prospères de la fin du IIe millénaire grâce au développement de l'exploitation des mines de cuivre et des échanges maritimes. Fondée au cours du IIe millénaire, cette cité, au tissu urbain très dense, était entourée d'un rempart de pierre. Les tombes familiales étaient creusées sous les maisons, comme au Levant. Leur riche mobilier funéraire composé de boîtes à fard en ivoire, en faïence ou en albâtre égyptien, de bijoux et de céramiques d'importation mycénienne et levantine, témoigne de l'appartenance de Chypre à l'art international du Bronze récent.

Bibliographie

- CAUBET Annie, KARAGEORGHIS Vasos, YON Marguerite (dir.), Les Antiquités de Chypre : âge du bronze, musée du Louvre, département des Antiquités orientales, coll. "Notes et documents des musées de France, 2", Éditions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 1981, p. 53, CKY89.

- CAUBET Annie, KARAGEORGHIS Vasos, HERMARY Antoine (dir.), Art antique de Chypre au musée du Louvre : du chalcolithique à l'époque romaine, Éditions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 1992, Athènes, Kapon, 1992, p. 64, n 60.

- L'Acrobate au taureau, les découvertes de Tell el-Dab´a, Égypte et l'archéologie de la Méditerranée orientale : 1800-1400 av. J.-C., Actes du colloque organisé au musée du Louvre par le Service culturel le 3 décembre 1994 sous la direction d'Annie CAUBET, Paris, La Documentation française, musée du Louvre, 1999, (Conférences et colloques), p. 25, fig. 14.

- SCHAEFFER Claude, Enkomi-Alasia : nouvelles missions en Chypre, 1946-1950, avec une note préliminaire de René DUSSAUD et des contributions de H. J. PLENDERLEITH et O. MASSON, Publications de la mission archéologique française et de la mission du gouvernement de Chypre à Enkomi, t. I, Paris, Klincksieck, 1952, pp. 127-128.

- SCHAEFFER Claude, "La coupe en argent incrustée d'or d'Enkomi-Alasia", in Syria, Geuthner, Paris, 1953, pp. 51-64,  n 30.

Cartel

  • Pectoral décoré de sphinx et arbre stylisé

    Bronze Récent II (1400 - 1230 avant J.-C.)

    Enkomi, tombe 2

  • Feuille d'or repoussée

  • Fouilles C. Schaeffer, 1949

    AM 2164

  • Antiquités orientales

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Levant
    Salle A
    Vitrine 7 : L'âge du fer : les objets de luxe

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet