Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Bas-relief perforé orné de scènes de banquet

Œuvre Bas-relief perforé orné de scènes de banquet

Département des Antiquités orientales : Mésopotamie

Bas-relief perforé orné de scènes de banquet

© 1999 RMN / J. Galland

Antiquités orientales
Mésopotamie

Auteur(s) :
Françoise Demange

Ce relief, perforé en son centre, illustre des scènes de banquet, dont un banquet en barque rarement représenté. Ces banquets liturgiques étaient l'occasion d'une sorte de communion avec la divinité et semblent avoir été l'une des formes principales du culte à cette époque. La stylisation très rude des personnages, comme le relief en champ-levé et les détails indiqués par des lignes incisées, sont caractéristiques de l'art de la période ancienne des Dynasties archaïques de Sumer.

Une plaque décorative et votive

La nouvelle société qui se met en place au début du IIIe millénaire est dominée par une élite dont la volonté d'ostentation suscite un extraordinaire essor des arts, en particulier de la sculpture. À côté des statuettes d'orants que les fidèles prennent l'habitude de déposer dans les temples, apparaissent des plaques ornées de reliefs historiés et perforées en leur centre. Décoratives et votives, ces plaques, associées au système de fermeture des portes, avaient aussi un rôle fonctionnel.
Le décor de la plaque du Louvre, organisé en trois registres, montre des scènes de banquet, le thème le plus fréquemment illustré à l'époque sur ces reliefs. Au registre supérieur, deux convives, un homme à droite et une femme à gauche, tiennent chacun à la main une coupe conique. Entre les deux serviteurs qui les assistent, un musicien joue d'une harpe. Au registre inférieur, un seul convive trône dans une barque que mènent trois matelots. Ce "banquet en barque" est le seul exemple connu montrant cette scène dans son intégralité. Le capridé et la génisse, de part et d'autre du trou central, évoquent peut-être les animaux qui étaient destinés à être consommés au cours du repas.

Un monument caractéristique des Dynasties archaïques de Sumer

Les personnages sont représentés avec de très larges épaules vues de face alors que la tête est de profil, l'oeil écarquillé occupe tout le visage au nez énorme. Les hommes, barbus, ont une longue chevelure qui revient sur l'épaule. Ils sont vêtus d'un pagne bordé de languettes, probablement un kaunakès, le vêtement caractéristique de l'époque sumérienne fait d'une peau de mouton ou d'un tissu laineux.
La stylisation très rude ne doit pas être forcément assimilée aux tentatives maladroites d'un premier art du relief. L'artiste a traduit la réalité à travers tout un système de conventions. Il met l'accent sur la chevelure, la barbe, le pagne, autant de signes qui permettent d'identifier le sexe du personnage. Il insiste sur les épaules puissantes, symbole de force, et, dans le visage, sur l'oeil où se manifeste la vie et l'intelligence humaine.
Cette stylisation étrange ainsi que le relief plat, travaillé en champ-levé, les détails indiqués par des lignes incisées, sont caractéristiques de la phase ancienne des Dynasties archaïques.

Des banquets liturgiques

Ces plaques dites "au banquet" ont été retrouvées tant au Nord qu'au sud de la Mésopotamie. Illustraient-elles une cérémonie commune à toutes les cités-états sumériennes comme la fête du Nouvel An, célébrée au moment de l'équinoxe de printemps ? Un banquet rituel avait lieu après le mariage sacré du dieu, représenté par le roi, et de la déesse, incarnée par une prêtresse. Cette explication s'appuie sur des textes bien plus tardifs, mais il est cependant vraisemblable que ces reliefs évoquent des banquets liturgiques, sorte de communion avec la divinité, qui semblent avoir été, à cette époque, une des formes principales du culte.

Bibliographie

- ERLENMEYER M.-L. Et H. , "Cerviden-darstellungen auf altorientalischen und ägäischen Siegeln" in Orientalia, vol. 26, fasc. 4, 1957, p. 323, pl. XVI-XVII, fig. 8-9.

- BOESE J., Altmesopotamische Weihplatten, Berlin, 1977, pp.209-210, pl. XXXVIII.
 
- AMIET P., La Glyptique mésopotamienne archaïque, CNRS, Paris, 1980, pl. 93, n 1225.

- DEMANGE F., "Acquisitions", in Revue du Louvre, 1988, pp. 80-85.

Cartel

  • Bas-relief perforé orné de scènes de banquet

    Vers 2700 - 2650 avant J.-C.

    Mésopotamie

  • Calcaire

  • Acquisition 1997

    AO 31015

  • Antiquités orientales

    Aile Richelieu
    Rez-de-chaussée
    Mésopotamie archaïque, IIIe millénaire avant J.-C.
    Salle 1 c
    Vitrine 8 : Epoque des dynasties archaïques de Sumer, vers 2900 - 2340 avant J.-C. Antiquités mésopotamiennes de diverses provenances.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet