Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Bassin cultuel orné de poissons-chèvres

Œuvre Bassin cultuel orné de poissons-chèvres

Département des Antiquités orientales : Arabie

Bassin cultuel orné de poissons-chèvres

© 2005 RMN / Franck Raux

Antiquités orientales
Arabie

Auteur(s) :
Nancie Herbin

Cet objet en calcaire, remontant au XIIIe-XIIe siècle avant notre ère, servait de récipient lors des libations. Son décor, composé de poissons-chèvres entourant un arbre sacré, fait référence au dieu mésopotamien Enki/Ea et montre l'interpénétration des cosmogonies iraniennes et mésopotamiennes. Le palmier sacré, ancêtre de l'arbre sacré assyrien, illustre l'importance des dattes dans l'alimentation des peuples de cette région.

Un bassin, symbole du cycle de l'eau

Ce bassin, retrouvé en plusieurs fragments et reconstitué, permettait aux prêtres d'effectuer des libations. Un liquide était versé au-dessus du récipient pour être ensuite récupéré. Il existe deux types de libations : l'une épouse le cycle des eaux qui, venant des eaux souterraines, courent le long des rivières et jaillissent des puits ; l'autre correspond à une offrande liquide (bière, vin ou miel) versée devant la divinité en prévision de son repas. Le décor de ce bassin évoque plutôt le premier rituel. Ce récipient serait en fait une réplique du domaine d'Enki/Ea, l'Apsû, masse d'eau douce située sous la terre et alimentant tous les cours d'eau. Il est figuré sur la maquette en bronze appelée Sit-Shamshi (Louvre, Sb 2743). Sa présence à Suse atteste de l'adoption par les Élamites d'éléments de la mythologie mésopotamienne.

Des poissons-chèvres autour d'un palmier sacré

Cet objet en calcaire est décoré sur son pourtour d'un motif unique répété plusieurs fois : il s'agit de deux poissons-chèvres appelés Nou et encadrant un arbre stylisé. Ces animaux sont les attributs du dieu mésopotamien des eaux souterraines, Enki/Ea, et expriment les actions bienfaisantes de leur maître sur la végétation. Cette dernière est symbolisée par le palmier sacré, représenté d'une manière analogue à celui de la stèle du roi Untash-Napirisha (Sb 12). L'arbre se compose d'une tige centrale entourée de rejets à l'extrémité recourbée et dont la partie supérieure est formée par trois palmettes. Il est donc totalement stylisé à cette époque, et ne possède plus qu'une lointaine analogie avec le palmier-dattier originel. Ce symbole du monde végétal revêt une grande importance dans la région, car les dattes constituent l'alimentation de base pour la population. Le palmier sacré est l'ancêtre de l'arbre sacré assyrien (un relief du palais d'Assurnazirpal II à Nimrud montre un génie ailé à tête d'oiseau devant l'arbre sacré, AO 19849). La tranche supérieure du bassin est ornée d'entrelacs qui évoquent le ruissellement de l'eau. L'intérieur est formé par une série de gradins quadrangulaires et décroissants. Des restes d'inscriptions, à présent illisibles, laissent à penser qu'un texte prolongeait les contours de l'objet.

Bibliographie

- AMIET Pierre, Élam, Auvers-sur-Oise, Archée, 1966, p. 394 et pp. 467-468, fig. 298 A-B.

- Borne interactive du département des Antiquités orientales.

- CONTENAU Georges, Manuel d'archéologie orientale depuis les origines jusqu'à l'époque d'Alexandre, vol. II, Histoire de l'art : IIIe et IIe millénaires avant notre ère,  A. Picard, Paris, 1931, pp. 912-913, fig. 629.

Cartel

  • Bassin cultuel orné de poissons-chèvres

    Epoque médio-élamite

    Suse

  • Calcaire

  • Fouilles J. de Morgan 1904 - 1905

    Sb 19

  • Antiquités orientales

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Iran, la Susiane à l'époque médio-élamite
    Salle 10

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet