Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Bataille de Spolète

Bataille de Spolète

RMN-Grand Palais - Photo S. Maréchalle

Arts graphiques
XVIe siècle

Auteur(s) :
Mancini Federica

Le tableau monumental, pour lequel ce dessin est une étude préliminaire, fut achevé en 1538, après plusieurs reports de son exécution. Ce projet suivait celui de Pérugin, jamais réalisé, qui devait remplacer la peinture de Guariento dans la salle du Grand Conseil du palais des Doges, à Venise. Les revendications économiques avancées par le Conseil des Dix en tant que commanditaire, poussèrent Titien à terminer cette entreprise. Le tableau fut détruit lors d'un incendie dans le palais en 1577.

Le sac de Spolète

Les lignes frénétiques focalisent l'attention avant même que l'œil ne reconnaisse la scène. Un soldat, de dos, est à la tête des canons, d'où sort encore de la fumée. Derrière, des chevaux saisis en raccourci sont placés à la limite du bord droit de la feuille : l'un d'eux est monté par un homme au torse nu, l'autre, de profil, par un cavalier portant un heaume orné d'un plumet. Au centre, l'arche du pont repose des scènes embrouillées qui le flanquent. Le désordre reprend dans la partie gauche du dessin : quelques figures se détachent de la masse en lutte, évoquée par de simples esquisses de têtes, de formes de chevaux et de lances. Les traits deviennent plus légers pour les figures remontant vers la ville, situées en arrière-plan. Dans la partie supérieure, à droite, le tourbillon humain est remplacé par celui des forces naturelles : la tension de la bataille est accentuée par la présence inquiétante et orageuse des nuages et du massif rocheux. Un drapeau, en haut à gauche, signale la direction des troupes impériales et les deux colonnes de fumée évoquent le sac de la ville de Spolète : en 1155, l'armée de Frédéric Barberousse détruit Spolète, en réponse au soutien déclaré de la ville au pape Alexandre III, ennemi de l'Empereur.

La préparation d'un ‘telero’

Ce dessin n'est pas une étude préparatoire mais une phase intermédiaire de l'élaboration du modèle final. La mise au carreau aurait servi davantage au développement des parties précises qu’au transfert du dessin. Le trait est vibrant et réel : en effet, Titien a mis l'accent sur le contraste des tons entre les parties claires et celles foncées. Entre le début et l'achèvement des travaux (1513-1538), le style changea, car certaines idées étaient devenues obsolètes. L'œuvre révèle l’influence de Giulio Romano, dont l'artiste avait pu connaître la manière pendant son séjour à Mantoue. Hormis ses dessins, il put voir le plafond de la Sala di Troia, dans le palais ducal, exécuté par les élèves de Giulio en 1538.

Derrière l'image

Connue parfois sous le nom de bataille de Cadore, en raison du paysage évoquant la ville natale de Titien, la Bataille de Spolète, si l'on considère sa longue préparation, en est d'autant plus significative. Plusieurs événements ont différé l'accomplissement du projet : l'attente de la senseria (brevet), à la suite de la mort de Giovanni Bellini en 1516, et la réalisation de l'Assomption pour l'Église Santa Maria dei Frari. Néanmoins, Titien reprit l'œuvre et la réalisa avec acharnement afin d'honorer les demandes de remboursement réclamées par le Conseil, auxquelles il était spécialement sensible. Le telero (grand tableau) fut célébré dès son achèvement, mais le Conseil des Dix décida de confier la commande des décors adjacents à Pordenone, pour souligner l'importance des délais pris par Titien. Les peintures ne furent jamais réalisées, car Pordenone mourut avant de réaliser le travail.

Bibliographie

- BACOU Roseline, Dessins du Louvre, école italienne, Paris, 1968, n° 46.

- CHIARI MORETTO WIEL Maria Agnese, Tiziano, Corpus dei disegni autografi, Milan, 1989, p. 90-91, n° 24.

- Guida d'Italia del Touring Club Italiano, Umbria, Milan, 1978, p. 317.

- REARICK William R., Le Siècle de Titien, l'âge d'or de la peinture à Venise, cat. exp. Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 1993, p. 574-575, n° 225.

- REARICK William R., Il disegno veneziano del Cinquecento, Milan, 2001, p. 96-98.

- SCRASE David, The Genius of Venice, 1500-1600, cat. exp. Londres, Royal Academy of Arts, 1983, p. 292-293, n° D72.

Cartel

  • VECELLIO Tiziano

    Bataille de Spolète

  • Fusain et pierre noire, lavis brun avec des rehauts de blanc. Mis au carreau à la pierre noire. Papier bleu. Collé en plein.

    H. : 38.3 cm. ; L. : 44.2 cm.

  • 3921788

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet