Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Bateaux sur l'Oise

Œuvre Bateaux sur l'Oise

Département des Peintures : Peinture française

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Bateaux sur l'Oise

© 1984 RMN / Christian Jean - Jean Schormans

Peintures
Peinture française

Auteur(s) :
Malika Dorbani Bouabdellah

Situé entre Corot, son ami, les peintres de Barbizon, et les Impressionnistes, Daubigny aime voyager, peindre en plein air, observer la nature de près et saisir, sur le vif, ses aspects changeants. A partir de 1857, il achète un bateau, le Bottin et y aménage une cabine-atelier. Il parcourt alors l’Oise en scrutant l’atmosphère, ses effets sur le ciel, sur les bords verdoyants, et leurs reflets fugitifs dans les plans d’eau.

"... la nature, ... diapason des bonnes et belles choses"

Ce tableau montre, à un moment précis du jour, un des endroits où la rivière capricieuse ralentit son cours. De ce point de vue,  la rivière occupe, au premier plan, toute la largeur du tableau. Elle forme, entre les deux rives, un coude à droite, puis un deuxième à gauche, contourne chaumières et  bateaux amarrés, puis  disparaît au fond entre clairières et bosquets. A l’angle droit, des peupliers fuselés s’élancent vers le ciel en laissant entrevoir le jour et deviner, au loin, les méandres de l’Oise et les lisières des champs. Les berges boisées épousent, à gauche, la diagonale du cours d’eau. Elles renforcent ainsi l’impression de sa course vers le lointain. Les frondaisons, façonnées en bosses et en creux, prolongent le premier plan au dessus de l’horizon. Leurs contours mouvementés ne font qu’un avec les moutonnements des nuages mis en relief par les dernières lueurs du jour et dilués vers le haut dans les couches plus épaisses du ciel.

"Je n'ai rien ajouté, je n'ai rien retranché, allez-y plutôt voir"

De cette relâche, au crépuscule, à cet endroit précis de la vallée, le peintre saisit, sur le vif, une vue aérienne réelle et son reflet sur l’eau. Cet effet d’ensemble exige une ébauche rapide. Tout en variant sa touche, l’artiste  couvre son panneau  de masses, de lignes et de valeurs de tons complémentaires.
Le premier plan est vert et brun, sombre et humide, « le temps est souvent à la pluie », avec des rehauts subtils de rouge, blanc et argent. Il crée une sensation de contre jour en projetant ses contours irréguliers sur la trouée lumineuse du deuxième. La surface sinueuse et miroitante de l’Oise s’accorde au plan elliptique du ciel et aux branchages qui le bordent.

"grand branle bas des pochades"

Ces concision et légèreté rappellent les peintres hollandais du XVIIe siècle dont il s’inspire, comme Jacob Van Ruysdael,  et les peintres anglais du XIXe siècle, comme Charles Parkes Bonington. Ici, elles s’appliquent particulièrement aux maisons et aux bateaux réduits à leur plus simple expression ; mais suggérés par de rares notes de rouge et de blanc, rendues plus vives par l’atmosphère humide, ces derniers focalisent le regard. Le plan d’eau, habituellement primordial dans l’œuvre de Daubigny, est plus esquissé aussi. « … Il faut voir le grand branle bas des pochades à bord du Bottin, comme ça s’exécute… » écrit-il à son ami le sculpteur Adolphe-Victor Geoffroy-Dechaume. La torpeur de ce bras de rivière, contraste, en effet, avec les contours chantournés des nuages, et l’ombre des arbres qui s’y porte, ne laisse que peu de place à leurs reflets argentés.

Bibliographie

- POMAREDE V.,  L’Ecole de Barbizon : peindre en plein air avant l’Impressionnisme, Cat. Expo. Lyon, Musée des Beaux - Arts, 2002, p. 284-285

- MIQUEL P., Le Paysage français au XIXe siècle. 1824-1874. L’École de la nature, Paris, 1975, p.664-705

Cartel

  • Charles DAUBIGNY (Paris, 1817 - Paris, 1878)

    Bateaux sur l'Oise

    1865

  • H. : 0,38 m. ; L. : 0,66 m.

  • Legs Thomy Thiéry, 1902

    R.F. 1369

  • Peintures

    Aile Sully
    2e étage
    Collection Thomy Thiéry
    Salle 72

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet