Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Biche morte, les quatre membres étendus et une tête de biche

Œuvre Biche morte, les quatre membres étendus et une tête de biche

Département des Arts graphiques : XVIe siècle

Une biche morte, les quatre membres étendus et une tête de biche

Arts graphiques
XVIe siècle

Auteur(s) :
Boyer Sarah

Vraisemblablement fruit d'une observation directe, cette étude minutieuse figure une biche morte, les pattes étendues, les oreilles dressées et la tête de profil. Le rendu tactile de ses muscles, de ses chairs, de son duvet et de son oeil, dont même le larmier est scrupuleusement détaillé, explique son ancienne attribution à Dürer : par son analyse de la réalité et l'emploi d'une technique rarement utilisée, Cranach rejoint ici ce maître de la Renaissance allemande.

Un artiste de cour

Les premières années de la vie de Cranach sont très mal connues ; ce n'est qu'à partir de 1504 que son activité devient mieux documentée. En effet, à cette date, il quitte Vienne pour Wittenberg, afin de rejoindre la cour de l'électeur de Saxe, Frédéric II le Sage (1463-1525), et de son frère, le duc Jean le Constant (1468-1532). Dès 1505, il succède à l'artiste italien Jacopo de'Barabari comme peintre de cour, d'abord pour Frédéric, puis pour Jean, enfin pour Jean-Frédéric le Magnanime (1503-1554). Ainsi, jusqu'à la défaite et la capture de ce dernier par l'empereur Charles Quint, en 1547, les scènes de chasse et les allégories constituent des représentations "de cour".

A la chasse...

Dans une lettre dédiée à l'artiste en 1509, l'humaniste Christoph Scheurl (1481-1542) célèbre l'activité ininterrompue de Cranach : "Aussi souvent que les princes vous emmèneront chasser, vous transporterez partout avec vous un panneau, que vous compléterez au milieu de la chasse, où vous dessinerez comment Frédéric abat un cerf, comment Jean poursuit un sanglier." Pour sa Biche morte, Cranach utilise la gouache et l'aquarelle, technique à laquelle il a rarement recours pour ses études d'animaux. Par contre, le verso de la feuille présente une étude plus caractéristique de sa manière ; il accumule en effet de rapides études de cerfs et de biches à la plume et à l'encre brune : certains se combattent, d'autres se font face, les derniers s'accouplent.

... et ailleurs

Ces types d'études d'animaux et d'observations d'après nature lui servent dans de nombreuses oeuvres : en 1515, par exemple, lorsqu'il contribue aux illustrations marginales du Livre d'Heures de l'empereur Maximilien (1459-1519). A cette occasion, il entre en compétition avec Dürer, Baldung Grien, Burgkmair, Breu et Altdorfer. Il choisit des thèmes animaliers, décrivant principalement des biches, mais aussi des élans et des renards, des singes, des cigognes, en plus d'un château dans un paysage et de motifs religieux. Enfin, dans un tableau peint en 1529, Cranach figure Maximilien, mort en 1519, l'électeur Frédéric de Saxe, décédé en 1525, et son successeur, Jean le Constant, au cours d'une chasse. Il s'agit alors d'une oeuvre commémorative, mais surtout d'une scène de plus parmi les nombreuses représentations de chasse qui servent souvent de cadeaux.

Bibliographie

- KOEPPLIN Dieter, Dürer, Holbein, Grünewald : Meisterzeichnungen der deutschen Renaissance aus Berlin und Basel, cat. exp. Bâle, Kunstmuseum ; Berlin, Staatlichen Museen, 1997-1998, pp. 246-261, notice 17.1.1-17.5.

- KOEPPLIN Dieter, From Schongauer to Holbein. Master Drawings from Basel and Berlin, cat. exp. Washington, National Gallery of Art, 1999-2000, pp. 197-211, notices 86-91.

- POULSEN Hanne Kolind, Cranach, cat. exp. Copenhague, Statens Museum for Kunst, 2002.

- STARCKY Emmanuel, Dessins de Dürer et de la Renaissance germanique, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 1991-1992, p. 121, notice 113.

- TACKE Andreas, Cranach Meisterwerke auf Vorrat : die Erlanger Handzeichnungen der Universitätsbibliothek, cat. exp. Erlangen-Nuremberg, Universitätsbibliothek ; Halle, Staatliche Galerie Moritzburg ; Augsbourg, Universitätsbibliothek, 1994-1995.

Cartel

  • CRANACH Lucas le Vieux

    Une biche morte, les quatre membres étendus et une tête de biche

    Neyman

  • Plume, encre brune, lavis d'aquarelle et rehauts de blanc. En bas, à gauche, à la plume et encre brune, le monogramme apocryphe de Dürer. Dessin restauré

    H. : 20.2 cm. ; L. : 28.4 cm.

  • achat

    403894

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

En bas, à droite, monogramme apocryphe de Dürer à la plume, encre brune. Au verso, à la plume, encre brune : Arbrecht Dürer