Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Bord de mer au clair de lune

Œuvre Bord de mer au clair de lune

Département des Peintures : Peinture allemande

Bord de mer au clair de lune

© Musée du Louvre/A. Dequier - M. Bard

Peintures
Peinture allemande

Auteur(s) :
Guillaume Kazerouni

Peint à Dresde au lendemain d'un séjour sur la côte Baltique, à la fin d'août 1818. Paysage porteur d'un message religieux comme si souvent chez Friedrich : au monde d'ici-bas répond l'immensité du ciel en signe de l'au-delà. Les dérisoires petits voiliers évoquent la vie terrestre des hommes rentrant tels des marins au port, terme obligé de leur voyage sur terre. La lune à la lumière étrange fait allusion au Christ sauveur de l'humanité.

Friedrich et le romantisme allemand

Le tableau présente un schéma de composition fréquent dans l’œuvre du peintre et caractéristique du paysage romantique allemand. L’ensemble est marqué par des formes simples et une forte unité due à la lumière diffuse. Les différentes formes verticales et horizontales s’équilibrent entre elles et créent une atmosphère de sérénité et de méditation. Dans l’ensemble, la gamme des coloris est restreinte mais traitée avec une grande subtilité et beaucoup de nuances.

Un paysage empreint d'un message religieux

Le paysage s’avère porteur d’un véritable message religieux auquel participent tous les éléments de la composition. Les différents motifs naturalistes peints par Friedrich sont autant de signes, symboles d’une révélation divine. L’homme, placé face à la nature, se trouve alors confronté à sa condition et à son devenir.

La nature, reflet de la condition humaine

Le premier plan, plus sombre que l’arrière-plan, représente le monde terrestre. Les filets de pêche et les poteaux illustrent les labeurs accomplis par l’homme ici-bas. A cette zone sombre s’oppose la lumière presque surnaturelle de la partie supérieure qui, elle, renvoie à l’au-delà. La condition humaine est représentée par les frêles silhouettes des voiliers rentrant au port, soumis au vent et perdus dans l’immensité de l’horizon. La mort est également présente avec le voilier échoué sur la grève, image d’une âme trépassée, donne à l’œuvre sa véritable dimension en faisant le rappel douloureux d’une mort toujours imminente. Enfin, la lune dont la lumière domine l’ensemble symbolise le Christ sauveur de l’humanité, victorieux de la mort.

Cartel

  • Caspar David FRIEDRICH (Greifswald, 1774 - Dresde, 1840)

    Bord de mer au clair de lune

    1818

  • H. : 0,22 m. ; L. : 0,30 m.

  • Don de la Société des Amis du Louvre en 2000

    R.F. 2000-3

  • Peintures

    Aile Richelieu
    2e étage
    Allemagne, Russie, première moitié du XIXe siècle
    Salle E

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet