Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Bouclier de parement du roi Charles IX

Bouclier de parement du roi Charles IX

© 1997 RMN / Daniel Arnaudet

Objets d'art
Renaissance

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Le goût des belles armes au XVIe siècle était commun à toutes les grandes cours européennes. Les Valois se sont également intéressés à la production d’armes d’apparat. Le casque (MR 426) et le bouclier de Charles IX (1550-1574) ont été réalisés par l’orfèvre Pierre Redon et sont un des rares témoignages des armes de luxe de la Renaissance française.

Un travail d'orfèvre

Le bouclier et le casque qui lui est assorti ont été réalisés par Pierre Redon qui était orfèvre privilégié de la cour des Valois et valet de chambre du roi. Il est possible de le savoir grâce au paiement que reçut sa veuve Marie de Fourcroy en 1572 pour ces travaux. Le bouclier, comme le casque, est un véritable travail d’orfèvre. Il a été réalisé en fer repoussé puis plaqué d’or et orné en plusieurs endroits d’émaux translucides verts rouges et bleus ou blanc opaque. Ce décor émaillé a été appliqué en petites touches sur les reliefs du décor. Le revers du bouclier est en velours cramoisi brodé d’arabesques en fils d’or.

Le décor martial

Le bouclier est orné d’un médaillon central représentant une scène guerrière où l’on voit un combat de cavalerie devant une place assiégée et un campement. Il s’agit de l’ultime combat entre Marius (157-86 av. J.-C.) et Jugurtha (160-104 av. J.-C.) comme le souligne l’inscription latine. Cette scène rappelle que le consul romain ayant livré bataille vainquit l’armée numide et que le roi Jugurtha, abandonné par les siens, fut capturé et emmené à Rome. Ce choix iconographique rappelle l’influence de l’Antiquité gréco-romaine sur la Renaissance. En outre toute la surface du bouclier est bordée d’une frise sur laquelle court une guirlande de lauriers ornée de 32 médaillons en émail cloisonné sur or qui contiennent alternativement des fleurs et la lettre K pour KAROLUS (Charles en latin).

Les ornements empruntés au répertoire bellifontain

Entre le médaillon central et la bordure, le bouclier est orné d’un réseau de motifs de cuirs, d’entrelacs, de trophées guerriers, rinceaux, bouquets de fruits, cuirs, masques grotesques et frises. Le médaillon est surmonté du masque de Méduse et de deux groupes de guerriers vaincus placés sur des trophées composés de canons. Ces ornements sont dans la tradition de la joaillerie bellifontaine. Caractéristiques du Maniérisme et de la Première école de Fontainebleau, ils s’assortissent à l’évocation historique de la bataille. Le modèle de ces ornements n’est pas connu bien qu’ils soient très proches des gravures d’Etienne Delaune.

Bibliographie

- Jean-Pierre REVERSEAU, Le Morion et le bouclier du Roi Charles IX , Les Arquebusiers de France, n°56, 1973, p.5-6.

Cartel

  • Pierre REDON, orfèvre

    Bouclier de parement du roi Charles IX

    Vers 1572

    Paris

  • Fer repoussé et ciselé plaqué d'or ; émaux translucides et opaques Revers : velours brodé d'or

    H. : 68 cm. ; L. : 49 cm.

  • Acquis en 1793 pour le museum central des Arts (futur musée du louvre) , 1793

    MR 427

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Charles Quint
    Salle 24

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet


Informations complémentaires

Romanus consul numidam certamine tandem / Ancipit vincit. Rex partim fraude suorum / Partim armis capitur, Romanam doctus in urbem / Vincla sibi mortemque parit marioque triumphum.