Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Bouteille au blason

Œuvre Bouteille au blason

Département des Arts de l'Islam : 1250-1500 : Le morcellement régional

Bouteille au blason

© 2010 Musée du Louvre / Hughes Dubois

Arts de l'Islam
1250-1500 : Le morcellement régional

Cette magnifique bouteille présente un décor émaillé et doré. Probablement utilisées pour faire décanter le vin, les bouteilles de ce type étaient destinées à de hauts personnages. Celle-ci porte une inscription au nom d’un commanditaire non identifié et son message reste encore énigmatique.

Cette bouteille fait partie d’une série de grandes bouteilles à décor émaillé et doré, fabriquées entre le deuxième quart du 13e siècle et la fin du 14e siècle. Celles-ci auraient servi à faire décanter le vin lors de cérémonies de l’élite mamlouke, alors qu’officiait l’échanson dont elles incarnent la charge. Parvenir à créer une bouteille de plus de 50 cm, avec un décor nécessitant plusieurs cuissons, est une prouesse technique. Le décor de la bouteille du Louvre nous renvoie plus précisément au milieu du 14e siècle. Les deux simurghs enroulés autour du col, ainsi que les médaillons circulaires contenant des lotus évoquent l’influence de motifs chinois introduits dans l’art mamlouk durant le second tiers du 14e siècle.

La bouteille est ornée d’un blason et d’une grande inscription. Le blason, composé d’un aigle écartelé surmontant une coupe, a longtemps été identifié comme celui d’un émir du nom de Tuquztimur, serviteur du sultan al-Nasir Muhammad ibn Qalawun (r. 1293-1341, avec interruptions), assassiné en 1345. Mais la lecture de l’inscription, complexe, laisse plutôt penser que le destinataire fut au service de deux sultans successifs, peut-être al-Kamil Sha‘ban Ier (r. 1345-1346), puis al-Nasir Hasan (r. 1347-1351 puis 1354-1361). Il ne peut donc s’agir de Tuquztimur ; le commanditaire, non identifié, reste encore mystérieux.

Entré au Louvre en 1893, l’année même où fut nommé un conservateur chargé de la collection des « arts musulmans » au sein d’une section nouvellement créée, l’objet avait appartenu à Frédéric Spitzer, un collectionneur d’origine autrichienne, installé à Paris, dont la collection fut publiée entre 1890 et 1892.

Bibliographie

. Fellinger G., « Le verre à décor émaillé et doré», in Makariou S. (dir.), Les Arts de l’Islam au musée du Louvre, Paris, 2012.
. Elisséeff N., Rice D. S. et Wiet G.,  Répertoire chronologique d'épigraphie arabe, vol. XVI, Le Caire, Imprimerie de l'Institut français d'archéologie orientale, 1964, n° 6034, p. 27.
. David-Weill J.« Emedanda », Arabica, t. IV, 1957, p. 73-76.
. Mayer L. A., Saracenic Heraldry: a Survey, Oxford, Clarendon press, 1933, n° 7, p. 238.

Cartel

  • Bouteille au blason

    Milieu du 14e siècle

    Syrie ou Égypte

  • Verre soufflé, décor émaillé et doré

    H. : 51,1 cm ; l. : 24,4 cm

  • Acquisition en 1893

    OA 3365

  • Arts de l'Islam

    Aile Denon

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet