Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Bras-reliquaire de saint Louis de Toulouse

Œuvre Bras-reliquaire de saint Louis de Toulouse

Département des Objets d'art : Moyen Age

Bras-reliquaire de saint Louis de Toulouse

© 2010 RMN / Jean-Gilles Berizzi

Objets d'art
Moyen Age

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Frère du roi de Naples Robert d'Anjou, saint Louis évêque de Toulouse fut canonisé en 1317. Le bras-reliquaire, destiné à conserver une relique de ce saint, a été réalisé pour Sancia, femme de Robert d'Anjou. Son pendant est également conservé au Louvre, comportant des reliques de saint Luc. Ces deux bras ornés d'émaux translucides sont de rares exemples des créations réalisées pour la cour angevine de Naples.

Des armoiries révélatrices des commanditaires

Le reliquaire est identifiable grâce à l'inscription dévoilant qu'il abritait l'os du bras de saint Louis aujourd'hui disparu. D'autre part, les ornements héraldiques ont permis de découvrir que ce bras avait été exécuté pour la cour de Naples. Effectivement, les émaux présentent les écus d'Aragon, de Castille et de Leon; sur le socle on peut voir les armes de doña Leonor, veuve de Fernando IV, roi de Castille et d'Aragon, fondatrice de Medina del Campo en Castille (1418) et tenue dans cette communauté pour la donatrice des deux reliquaires de saint Louis et saint Luc. Ils étaient encore au couvent en 1888 et furent séparés à la fin du XIXe pour être à nouveau réunis en 1984, date de l'entrée au Louvre du bras-reliquaire de saint Luc. Ainsi ces deux œuvres ont été exécutées à Naples pour la reine Sancia de Majorque, épouse de Robert d'Anjou.

Matières et techniques permettant une datation

Le bras-reliquaire de saint Louis de Toulouse est composé d'un cylindre en cristal de roche qui fut acheté à un marchand napolitain en 1336. Ce cristal a été mis en œuvre dans une monture d'argent très architecturée, composée de contreforts et de pinacles, en argent émaillé. Le socle octogonal est recouvert d'émaux translucides sur argent de basse taille. Cette technique consiste à recouvrir d'émaux translucides une plaque d'or ou d'argent préalablement ciselée et gravée ; après la cuisson, le bas-relief reste visible grâce à la translucidité de la couche d'émail. Cette technique dont les plus anciens exemples sont siennois s'est développée et diffusée en Italie au XIVe siècle. Enfin le bras-reliquaire est terminé par la main droite de saint Louis bénissant, une bague à l'annulaire (ajoutée par Mme Spitzer en remplacement de l'anneau épiscopal manquant). Cette main puissamment modelée, à la paume charnue et aux plis marqués est caractéristique d'une tendance propre aux arts du métal de la fin du XIIIe siècle et du début du XIVe siècle, révélant un goût pour le travail en ronde-bosse.

Les orfèvres italiens et la cour de Naples

Les rois de la dynastie angevine ont fait travailler pour eux, à la cour du royaume de Naples, des orfèvres italiens et français. Les orfèvres italiens, notamment siennois, ont introduit un art novateur dans le domaine de l'orfèvrerie utilisant une palette chatoyante présente sur le bras-reliquaire de saint Louis de Toulouse et composée de bleu saphir, vert émeraude, jaune d'or et violet. Ce bras-reliquaire offre une des plus belles réalisations de ces orfèvres formés à Sienne mais travaillant à Naples.

Bibliographie

Gaborit-Chopin Danielle, "Le bras-reliquaire de saint Luc au musée du Louvre", in Antologia di Belle Arti, n 27-28, 1985.
Nouvelles acquisitions du département des objets d'art 1980-1984, exposition au Louvre, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1985.

Cartel

  • Naples (1336 - 1338)

    Bras-reliquaire de saint Louis de Toulouse

    Provient du trésor de Medina del Campo

  • Argent doré, émaux de basse-taille sur argent, cristal de roche

    H. : 62,50 cm. ; D. : 17,50 cm.

  • Don Mme Spitzer, 1891 , 1891

    OA 3254

  • Objets d'art

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

HIC.EST.OS.BRACHII.SCI.LUDOVICI. EPISCOPI