Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Bureau plat

Œuvre Bureau plat

Département des Objets d'art : XVIIIe siècle : le néo-classicisme

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Bureau plat

Objets d'art
XVIIIe siècle : le néo-classicisme

Auteur(s) :
Muriel Barbier

L'ébéniste Philippe-Claude Montigny (1734 - 1800) réalisa une série de bureaux plats entre 1770 et 1780. Le bureau de la collection Grog fait partie de cet ensemble. Très architecturé, comme la plupart des meubles de cet ébéniste, le bureau est orné de bronze, mis en valeur sur un placage uni, procédé relativement récurrent dans l'oeuvre de Montigny.

Les bureaux plats de Montigny

Philippe-Claude Montigny s'est fait une spécialité des bureaux rectilignes à une seule rangée de tiroirs. Si certains exemplaires sont de grandes dimensions, d'autres comme celui de la collection Grog ou du musée Cognac-Jay, à Paris, sont de dimensions plus réduites. Ils se rapprochent d'un autre petit bureau plat conservé au musée du Louvre et réalisé par Martin Carlin (v. 1730 - 1785) pour Madame Victoire. Ces bureaux plus étroits étaient peut être destinés à un usage féminin. Les ceintures sont marquetées ou plus rarement ornées d'un placage uni et d'une frise de bronze doré, comme en témoigne le bureau de la collection Grog. Reposant pour la plupart sur des pieds à section quadrangulaire, celui du Louvre s'appuie sur des pieds cannelés et rudentés, emblématiques du style Louis XVI.

Des ornements caractéristiques de Montigny

Si la forme générale des bureaux plats de Montigny est tout à fait dans le style Louis XVI, le décor cependant présente les caractéristiques du style Transition. En effet, le haut des pieds est presque toujours orné de tores de lauriers tombant. Dans cet ensemble, les pieds du présent bureau se composent de chapiteaux ioniques d'où partent des tores de laurier généralement suspendus à des clous, sur d'autres exemplaires. Dès 1772, cette configuration se retrouve sur une commode de la Wallace Collection de Londres, réalisée pour la duchesse de Bourbon par Jean-François Leleu (1729 - 1807), contemporain de Montigny. Enfin, la frise de draperies en bronze doré qui orne la façade des tiroirs et les pieds à section octogonale rappellent plutôt les oeuvres de Martin Carlin. Les infimes différences de ce meuble avec ceux réalisé par Montigny laissent supposer qu'il s'agit d'un meuble postérieur à la plupart des bureaux analogues.

Bibliographie

- Cinq années d'enrichissement du patrimoine 1975-1980, Paris, 1980, n° 84.

Cartel

  • Estampillé : Philippe-Claude MONTIGNY

    Bureau plat

    Vers 1775 - 1780

    Paris

  • Placage d'amarante, de bois de rose et de sycomore teint en vert ; bronze doré

  • Don de M. René Grog et Mme Grog-Carven, 1973

    OA 10469

  • Objets d'art

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Estampille de MONTIGNY