Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Bureau plat

Œuvre Bureau plat

Département des Objets d'art : XVIIIe siècle : le rococo

Bureau plat dit «de Choiseul»

© 2008 Musée du Louvre / Studio Sébert

Objets d'art
XVIIIe siècle : le rococo

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Ce bureau plat, longtemps appelé, à tort, "bureau de Choiseul", est composé de petits panneaux de laque du Japon et d'un riche décor de bronzes dorés qui en font une œuvre éminemment rocaille. Réalisé par Jacques Dubois, ce bureau est révélateur de l'évolution progressive des formes au milieu du XVIIIe siècle et surtout du goût pour les matériaux luxueux.

Du château du Raincy au musée du Louvre

Au moment de la Révolution française, le bureau se trouvait au château du Raincy (Seine Saint-Denis) en la possession de Louis-Philippe-Joseph duc d'Orléans, dit Philippe Égalité (1747-1793). On ignore à quelle date il est entré dans ce château qui avait été acheté par le père de Philippe Égalité, Louis-Philippe, duc d'Orléans (1725-1785) en 1768. Confisqué, ce meuble fut affecté en 1796 au ministère de la Justice où il était connu sous le nom de "bureau de Choiseul". Il fut versé en 1907 par le ministère de la Justice au musée du Louvre. La Société des Amis du Louvre fit don, en échange, d'une copie de ce bureau au même ministère. Ce bureau avait en effet connu un grand succès au XIXe siècle et avait suscité des pastiches.

Le goût pour les meubles de laque

Les laques de Chine et du Japon connurent un grand succès au XVIIIe siècle. Après avoir acheté des coffres et des paravents importés de ces pays pour les vendre, les marchands merciers eurent l'idée de les dépecer pour en récupérer les plaques de laque et les adapter aux meubles occidentaux. On ornait ainsi les commodes mais aussi les bureaux. Les marchands merciers se chargeaient de livrer le matériau à l'ébéniste dont le rôle était de le monter sur le bâti du meuble. En qualité d'intermédiaire, le marchand mercier vendait lui-même le meuble terminé à ses clients qui ignoraient souvent l'identité des ébénistes. En général, les plaques de laque étaient maintenues à l'aide de bronzes dorés souvent très travaillés et chantournés au moment du style rocaille. Les parties du meuble non ornées de laque étaient peintes d'un vernis permettant de l'imiter et qui donnait l'illusion d'un meuble entièrement en laque.

L'apport de Jacques Dubois

Jacques Dubois semble avoir beaucoup travaillé pour les marchands merciers et a réalisé un certain nombre de meubles plaqués de laque. Le bureau dit "de Choiseul" marque une évolution dans la technique du laque : en effet Dubois plaqua un panneau de laque du Japon sur toute la largeur des petits côtés, les bronzes dorés recouvrant celui-ci, au lieu de compartimenter son décor en fonction des bronzes comme c'était le cas jusqu'alors. La décoration peinte en noir des pieds et des côtés est conçue en fonction des bronzes. D'autre part ce bureau se place, dans l'évolution des formes, à la suite des bureaux Régence avec son décrochement central encore marqué, mais il est déjà totalement Rocaille par ses pieds galbés, son plateau chantourné et l'abondance de ses bronzes qui sont, par leur exubérance, comme une annonce des fantaisies de l'Art Nouveau.

Bibliographie

L'objet d'art de la saison, n 12, mars 2000.

Alcouffe Daniel, Dion-Tenenbaum Anne, Lefébure Amaury, Le mobilier du musée du Louvre, Dijon, Editions Faton, 1993, pp. 158-161.

Pradère Alexandre, Les ébénistes français de Louis XIV à la Révolution, Paris, Editions Le Chêne, 1989, p. 169.

Cartel

  • Jacques DUBOIS

    Bureau plat dit «de Choiseul»

    Vers 1750

    ParisEstampillé : Jacques DUBOIS

  • Ebène, laque de Chine, bronze doré

    H. : 0,82 m. ; L. : 1,86 m. ; Pr. : 1 m.

  • Provenance : château du RaincyVersement du ministère de la Justice, 1907 , 1907

    OA 6083

  • Objets d'art

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Estampille : "G.JUGE"