Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Camée d'Auguste

Œuvre Camée d'Auguste

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art romain

Camée d'Auguste

© 1994 RMN / Martine Beck-Coppola

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art romain

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Luigi Valadier créée en 1785 un montage spectaculaire pour mettre en valeur un camée non moins exceptionnel, taillé au Ier siècle à l'effigie de l'empereur Auguste. Témoin précieux de la diffusion des traits du souverain dans l'Empire, ce buste est un des nombreux portraits impériaux exécutés sous le règne d'Auguste (27 av. J.-C. - 14 ap. J.-C.) en pierre dure, en marbre ou sous la forme de camées. La monture du XVIIIe siècle inclut plusieurs éléments antiques : tête d'aigle, phalères, cuirasse.

Portrait de l'empereur Auguste

Ce camée présente un buste en agate de l'empereur Auguste en buste. Il est vêtu du paludamentum, le manteau pourpre que portait le chef des armées. Ce portrait semble s'inscrire dans la lignée de la statue découverte dans la villa de Livie à Prima Porta, un des principaux types statuaires du souverain (daté vers 20 av. J.-C.) ; il aurait été créé au début du Ier siècle ap. J.-C., probablement du vivant d'Auguste. Le modelé du visage traduit la même énergie du personnage. L'agencement des cheveux, si caractéristique, est similaire, en particulier les mèches qui forment une fourchette et une pince au-dessus de l'œil et de la tempe gauches.

La diffusion des effigies impériales

La nature de l'objet est incertaine : la présentation particulière du buste sur fond de sphère, qui ne correspond véritablement ni à un camée, ni à une ronde-bosse, pourrait suggérer qu'il couronnait une hampe, peut-être une sorte de sceptre, sans qu'on puisse préciser davantage sa fonction. Cette oeuvre compte parmi les nombreux portraits d'Auguste qui nous sont parvenus : des effigies en marbre mais aussi des créations plus prestigieuses, en pierre dure, sous la forme d'intaille ou de camée, comme ici. Ces derniers permettaient de diffuser largement l'image du souverain à travers les provinces de l'Empire, servant ainsi la propagande impériale. Ces pièces étaient généralement d'une très grande qualité, comme en témoigne aussi un autre camée à l'effigie d'Auguste, conservé au Cabinet des Médailles de la Bibliothèque nationale à Paris.

La monture de Luigi Valadier

En 1785, Luigi Valadier est chargé de créer une monture précieuse pour mettre en valeur cet exceptionnel camée, conservé dans les collections du Vatican depuis 1741. Le montage est une création originale mêlant des figures modernes à des vestiges de l'art romain provenant des collections pontificales. Six figures d'esclaves en bronze doré sont assises autour d'un socle hexagonal en marbre rouge, séparées par des phalères antiques en calcédoine représentant des masques au visage enfantin dont la facture est tantôt minutieuse tantôt schématique. Au-dessus est placé un trophée d'armes comprenant divers fragments du Ier siècle av. J.-C. ou du Ier siècle ap. J.-C. : des phalères en agate, une tête d'aigle sculptée dans le même matériau, une cuirasse en cristal de roche et un fragment de vase en sardoine. Il est surmonté d'un aigle en bronze doré qui déploie ses ailes et soutient la couronne de laurier en or émaillé dans laquelle Valadier a enchâssé le camée d'Auguste. L'artiste semble s'être inspiré d'un monument en marbre dédié à Claude (41-54 ap. J.-C.), aujourd'hui au musée du Prado à Madrid, où le portrait de l'empereur repose également sur un aigle et sur un trophée d'armes. Démontée à la fin du XIXe siècle ou au début du XXe siècle, l'oeuvre de Valadier a été reconstituée en 1988-1990.

Bibliographie

- L'Oro di Valadier, un genio nella Roma del Settecento, Rome, Ecole française de Rome, Villa Médicis, 1997, n 5, pp. 70-72.

- ALCOUFFE D. (dir.), Luigi Valadier au Louvre ou l'Antiquité exaltée,  catalogue d'exposition, Editions de la Réunion des musées nationaux, Paris, 1994, n 5, p. 84-98.

- BOSCHUNG D., Die Bildnisse des Augustus, Berlin, 1993, n 150, p. 170

-  MEGOW W. R., Kameen von Augustus bis Alexander Severus, Berlin, Walter de Gruyter Publishers 1987, n 32, p. 172.

Cartel

  • Camée d'Auguste

    Ier siècle après J.-C.

  • Agate, cristal de roche, marbre, or, bronze doré et émail

    H. : 14 cm.

  • Collection du Cardinal G. Carpegna puis collections royales

    Bj 1839

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Sully
    1er étage
    Salle Henri II
    Salle 33
    Vitrine centrale 9

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet