Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Camée : Prince trônant, couronné par deux Victoires

Œuvre Camée : Prince trônant, couronné par deux Victoires

Département des Objets d'art : Moyen Age

Camée : Prince trônant, couronné par deux Victoires

© 1990 RMN / Daniel Arnaudet

Objets d'art
Moyen Age

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Ce camée, représentant un prince trônant couronné par deux Victoires, était monté au revers de la « Croix aux camées » exécutée, vers 1416, par Hermann Ruisel, sur ordre du duc de Berry pour la Sainte-Chapelle de Bourges. Démontés à la Révolution, les camées de cette croix furent versés au Museum en 1793. Il s'agit vraisemblablement d'une œuvre italienne du XIIIe siècle qui révèle le goût pour les pierres dures dans l’entourage de Charles V (1338-1380).

La Collection de Jean de Berry

Jean de Berry (1340-1416), comme son frère, le roi Charles V (1338-1380), était un grand amateur de camées et d’intailles. Sa collection était certes moins importante que celle de Charles V, mais le duc de Berry possédait néanmoins une trentaine de camées indépendants, montés en bague ou fixés sur des reliquaires. Comme beaucoup de princes qui lui étaient contemporains, il possédait des croix dites « aux camées », un type de croix dont le seul exemplaire subsistant est la croix de l’empereur Charles IV (1316-1378) à Prague (trésor de Saint-Guy). Le camée du Louvre provient de la croix « aux camées » du duc de Berry.

Iconograohie et style du camée

Un jeune prince imberbe, trônant, est couronné par deux Victoires ailées. Il porte un nimbe crucifère. De part et d’autre de la tête du prince, sont gravés les noms, en lettres grecques, de Michel et Gabriel ajoutés dans un second temps, lorsque le camée fut considéré comme un Couronnement du Christ. Cette iconographie se retrouve sur un autre camée conservé à la Staatliche Münzsammlung de Münich et figurant le couronnement de Frédéric II (1212-1250). Le style du camée du Louvre est quelque peu différent de celui de Münich par l’élégance des formes, la fluidité et la souplesse des drapés. Ces deux camées très proches proviennent sûrement de deux ateliers différents du sud de l’Italie.

La Croix de la Sainte-Chapelle de Bourges

Le camée se trouvait au centre du revers de la croix commandée par le duc de Berry, pour la Sainte-Chapelle de Bourges, à l’orfèvre Hermann Ruisel. Elle était en argent doré, rehaussée de perles et de pierres précieuses. Cinq camées étaient placés au centre et aux extrémités du revers. Sur la face, se trouvait un Christ en or qui renfermait une relique de la Vraie Croix. Il était entouré de quatre autres camées fixés aux extrémités. Les neuf camées sont aujourd’hui tous conservés au Louvre. On ne trouve pas trace de cette croix avant 1416, date de la mort du duc de Berry ; en revanche, on l’identifie dans l’inventaire de la Sainte-Chapelle de 1564. En 1793, les camées furent démontés et envoyés au Museum.

Bibliographie

- Exposition Les Fastes du Gothique, Paris, RMN, 1981, p 210-211.

Cartel

  • Italie du sud (XIIIe siècle)

    Camée : Prince trônant, couronné par deux Victoires

    Provient du trésor de Bourges

  • Sardonyx à deux couches

    H. : 4,60 cm. ; L. : 6 cm.

  • Acquisition 1793

    MR 80

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Suger
    Salle 2
    Vitrine 17

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet